Vichy, vendredi

Autres informations / 23.07.2010

Vichy, vendredi

SADIYNA DOUBLE LA MISE ET DEMEURE INVAINCUE

Sadiyna (Sinndar) a laissé une bonne impression en remportant le Prix de Saint-Yorre (D)

ce vendredi à Vichy. La représentante de Son Altesse Aga Khan a nettement dominé le

favori ley Hunter (Kingmambo)

dans la phase finale, tandis que ses autres poursuivants ont passé le disque

final à plusieurs longueurs. « Je la découvrais aujourd’hui, a confié Gérald

Mossé, mais j’avais vu qu’elle s’était bien comportée en débutant. La piste souple était un point

d’interrogation, mais ses origines m’indiquaient qu’elle devait pouvoir s’en sortir. Elle

était un peu brillante en début de parcours, puis elle a pris sa vitesse de croisière dans la ligne d’en face. Elle a bien respiré à ce moment-là. Une

fois dans la dernière ligne droite, on a bien  

 accéléré avec le

poulain de Monsieur Fabre. Elle a repris son souffle à mi-ligne

droite et a fait la différence en repartant. Elle a de la tenue et un

changement de vitesse qui devrait être plus visible en bon terrain. » Lors de

ses débuts, Sadiyna était confrontée à des chevaux qui avaient déjà couru et

même gagné pour certains. Elle s’était imposée du minimum après avoir longtemps patienté. Elle a montré de nets progrès

pour dominer Ley Hunter, qui se présentait avec des lignes très favorables. À huit longueurs

des deux premiers, c’est l’expérimentée et animatrice indiana Wells (Sadler’s Wells) qui s’est emparé de la troisième

place. La protégée de François Rohaut venait d’ouvrir son palmarès à Tarbes et n’a

rien pu faire quand Sadiyna et Ley Hunter se sont décidés à accélérer.

AUX ORIGINES D’UNE GRANDE FAMILLE 

LAGARDÈRE

Élevée par l’Aga Khan Studs, Sadiyna est né du croisement de Sinndar (Grand Lodge) et Saga d’ouilly (Linamix), une jument

issue de l’élevage Lagardère. Saga d’Ouilly a montré de la qualité,

suffisamment pour s’imposer en débutant à Deauville à 2ans, avant de faire sa

rentrée à 3ans dans le Prix Pénélope (Gr3), où elle a conclu sixième. Saga

d’Ouilly est avant tout la propre sœur du champion Sagamix, lauréat du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en 1998.

Sagamix a conclu son année de 3ans invaincu en quatre sorties, mais n’a ensuite

plus réussi à s’imposer. Sagacity (Highest

Honor) fait aussi partie de la fratrie.