Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les vendeurs tirent un premier  bilan

Autres informations / 17.08.2010

Les vendeurs tirent un premier bilan

MICHEL ZEROLO (HARAS DES CAPUCINES) 42 présentés – 30 vendus – Chiffre d’affaires : 2.338.500€

« Tout le monde a noté, le premier jour, une carence des gros acheteurs et cette absence correspond au chiffre d'affaire manquant. Les journées de samedi et dimanche n'étaient pas mal, avec un médian assez fort. Aujourd'hui, lundi, la journée a été plus pénible. Et sur l'ensemble de la vente, nous n'avons pas vu d'étincelles. Concernant le lot des Capucines, je dirais que nous sommes dans la tendance. Nous avons loupé le premier jour de manière inexplicable. Par ailleurs, la rigueur des visites vétérinaires de plus en plus marquée empêche certains acheteurs d'acquérir de bons chevaux. »

JOCELYN DE MOUBRAY (CONSEILLER DE NEWSELLS PARK STUD) 10 présentés – 10 vendus – Chiffre d’affaires : 1.475.000€ « Nous avons très bien vendu grâce, je pense, à une réputation que nous avons établie ici. Les acheteurs français que l'on a vus par le passé sont revenus cette année et nous sommes très heureux car la plupart de nos chevaux resteront à l'entraînement en France. Nous nous en sommes très bien sortis car nous avons vendu un peu au-dessus de nos estimations. »

PHILIPPE BROSSET (DIRECTEUR TECHNIQUE DU HARAS DU MEZERAY) 30 présentés – 22 vendus – Chiffre d’affaires : 2.146.000€ « Ces ventes ont marqué un retour à la réalité. S'agissant de notre lot, nous étions confiants. Mais nous nous sommes rendu compte qu'il n’y avait souvent qu'un acheteur par cheval. De manière générale, le vendeur s'est souvent retrouvé à un contre un. Donc, il fallait bien juger les chevaux et surtout ne pas les surévaluer. Nous avons vendu nos chevaux au prix de réserve, alors que les années précédentes, il nous arrivait très souvent de les vendre bien au-dessus. Nous avons aussi dû en racheter beaucoup. »

ERIC LHERMITE (HARAS DE GRANDCAMP) 18 présentés - 16 vendus- 945.000€ « Tous les lots qu’on a présentés lundi ont été vendus, ce qui est plutôt positif et sur l’ensemble de la vente nous avons vendu seize des dix-huit lots présentés. Pour notre part, nous sommes dans la norme, le bilan n’est ni positif, ni négatif. On avait revu les copies à la baisse pour s’adapter au marché. Le marché a finalement été très sélectif. Il y a toujours preneur pour les chevaux sans défaut. Les acheteurs se sont fixés sur ce qui se faisait de mieux alors il y a eu des écarts importants tout au long des ventes.  »

 

PIERRE TALVARD (HARAS DU CADRAN) 16 présentés – 13 vendus – Chiffre d’affaires : 725.000€ « Le bilan est très mitigé, les lots que j’ai présentés pour mon compte se sont plutôt bien vendus mais ceux de mes clients s’en sont moins bien sortis. Toutefois les chevaux sont partis et le pourcentage de vendus doit être équivalent à celui de l’année dernière. On avait des saillies assez chères et le retour sur investissement n’est  pas  terrible.  Avec   Dylan thomas (Danehill), nous avons fait un flop, en vendant son produit deux fois moins cher que le prix de saillie. On attend désormais le mois d’octobre avec de grosses appréhensions. Le marché n’était pas évident, il y avait des acheteurs mais il en manquait beaucoup et il y a eu aussi beaucoup moins de chevaux présentés et aussi beaucoup d’absents. On se console avec les courses. Cet été, les chevaux de l’élevage ont bien marché. »