Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Lucien barrière grand prix de deauville  (gr2): marinous crée la surprise cinq ans après son frère marend

Autres informations / 30.08.2010

Lucien barrière grand prix de deauville (gr2): marinous crée la surprise cinq ans après son frère marend

Marinous (Numerous) a été le surprenant vainqueur du Grand Prix de Deauville (Gr2). Cinq ans après son frère Marend (Green Tune), il a enlevé ce Gr2. Et, comme son frère, il s’est imposé à la surprise des observateurs (23/1). Fait amusant, Marinous avait suivi la même préparation que Marend en prenant la troisième place du Prix de Reux (L).  Courageux  et  volontaire,  il  a  réussi  à  contenir  les attaques dans la phase finale pour signer sa plus  belle victoire, pour le compte de Saeed Nasser Al Romaithi, dont c’est le premier pur-sang acheté en France. « C’est une bonne surprise, nous a avoué son entraîneur, Freddy Head. Il avait fait une bonne rentrée et il avait besoin d’une course. On savait qu’il était très bien, qu’il tenait la distance et qu’il appréciait le terrain. Il a eu aussi un bon par- cours, monté avec beaucoup d’à-propos par Davy  Bonilla. Marinous est un cheval qui avait émigré l’hiver dernier au Qatar où il avait enlevé la plus grande course locale, l’Emir’s Sword. Il avait donc dû bénéficier d’un temps de réadaptation avant de faire son retour au début du mois d’août. « Il a mis du temps à revenir bien, nous a précisé l’entraîneur cantilien. Il a été envoyé à Dubaï pour passer l’hiver et je l’ai récupéré au printemps. Il a bien évolué entre 3 et 4ans car il était excessivement nerveux auparavant. Il a aussi beaucoup changé physiquement. Il était sans doute tardif, comme toute sa famille qui est d’ailleurs une très bonne famille. Je ne sais pas encore quel sera son programme, d’autant que son propriétaire  souhaite  l’envoyer  à  Dubaï. » Jockey du vainqueur,  Davy Bonilla  a confié au micro du cheval émetteur : « C'est un chic cheval que j'aime beaucoup. Il était un peu tendre l'an dernier, il a été battu d'une encolure par Cirrus des Aigles qui a ensuite remporté le Prix du Conseil de Paris et puis après, il nous a un peu déçus. Il est parti à l'étranger avec son nouveau propriétaire et est revenu en pleine forme. L'autre jour, il a fait une super rentrée et je pense que nous aurions gagné en rigolant si nous avions eu le passage. »

UN PREMIER SUCCÈS DE PRESTIGE POUR SAEED NASSER AL  ROMAITHI

Saeed Nasser Al Romaithi a acheté son premier pur-sang en France avec… Marinous. Le cheval était passé aux ventes de l’"Arc" 2009 où avait été racheté pour 105.000€. Représentant du propriétaire, Gérard Larrieu nous a raconté      l’histoire de Marinous tout en nous éclairant sur l’implication de Saeed Nasser Al Romaithi dans les courses : « Nous avons acquis Marinous lors d’une vente privée. Il nous a été cédé avec son engagement dans le Grand Prix du Nord (L) qu’il a d’ailleurs gagné. Il a ensuite été envoyé à Dubaï et a gagné au Qatar. C’est le premier achat du propriétaire en France. Le cheval n’est pas engagé dans l’"Arc". Monsieur Romaithi a choisi de réinvestir en France : j’ai acheté quatre yearlings lors des dernières ventes pour lui et il a deux 2ans qui vont très bien, qui sont à l’entraînement chez Freddy Head. Il a commencé avec les pur-sang arabes. Il aime les faire naître à Dubaï avant de les envoyer lorsqu’ils sont foal en France, chez moi, dans le sud-ouest. Puis ils repartent pour le Moyen-Orient à l’âge de 3 ou 4ans. »

REDWOOD ÉGAL À LUI-MÊME

Redwood (High Chaparral) ne déçoit jamais. Le pensionnaire de Barry Hills fait toutes ses courses et restait sur une victoire de Gr3. Son propriétaire, le prince Khalid Abdullah s’était déplacé pour le voir courir et son cheval a pris une excellente deuxième place. « Il court très bien, nous a déclaré Teddy Grimthorpe, manager du prince Khalid Abdullah. J’ai eu l’impression qu’il allait venir gagner mais ce n’était pas évident sur ce terrain souple. Nous allons voir ce qu’il va courir mais il pourrait prendre part au Canadian International (Gr1). » Un peu moins percutante cette saison, la Boum (Monsun) a rassuré ses supporters en prenant la troisième place à l’issue d’une belle fin de course.

SHIMRAAN NE CONVAINC PAS AVANT L’"ARC"

La JdG Rising Star Shimraan  (Rainbow Quest) a déçu dans sa préparation au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Il a terminé quatrième tout en finissant plaisamment dans les cent derniers   mètres. « Il n’a pu s’exprimer véritablement sur ce tracé spécial et sera mieux sur de grandes lignes droites », analysait son entraîneur, Alain de Royer Dupré.

UNE FAMILLE QUI VIEILLIT BIEN

Élevé par la famille Elias de Proença, Marinous est le frère de Marend (Green Tune), gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2) et trois fois placé de Groupe. Comme lui, il a accroché à son palmarès le Gr2 deauvillais. Et comme Marend, Marinous s’améliore constamment avec l’âge. Mère de Marinous, Marende (Panoramic) a couru dix-neuf fois, remportant neuf courses, terminant notamment cinquième de Listed. Elle a été créditée d’une valeur de 37,5 par les handicapeurs de France Galop. Au haras, elle a eu six produits dont Marendinio (Trempolino), un cheval de gros handicaps. Après Marinous, elle a eu Marendabaa (Anabaa), un 3ans qui n’a pas encore gagné sa course en quatre sorties.