Nassau stakes (gr1)

Autres informations / 31.07.2010

Nassau stakes (gr1)

 

INTERNATIONAL

GLORIOUS GOODWOOD (UK), SAMEDI

MIDDAY RÉALISE LE DOUBLÉ

FACE À UNE EXCELLENTE STACELITA

Midday (Oasis

Dream) a remporté pour la deuxième année consécutive les Nassau Stakes (Gr1).

Après Ruby tiger, gagnante en

1991 et 1992, la représentante de Khalid Abdullah devient la deuxième pouliche

à réaliser le doublé dans les Nassau Stakes en vingt ans. L’auteure du doublé

Prix de Diane (Gr1)-Prix Vermeille (Gr1) en 2009, Stacelita (Monsun) s’est défendue admirablement mais elle n’a rien

pu dans les cent derniers mètres contre Midday. Elle a terminé bonne deuxième à

une longueur de la lauréate. « c’est une pouliche qui aime les rythmes rapides

mais aujourd’hui, ils ont été lentement, a déclaré Henry Cecil au Racing Post.

Elle a été obligée de s’employer après avoir été attaquée une première fois.

Elle est très dure et a beaucoup de qualité. Elle est plus forte que l’année

dernière, mais n’apprécie pas le terrain léger et nous n’aurions pas couru si

cela avait été le cas. Elle pourrait courir une nouvelle fois une épreuve du

Breeders’ Cup.» Vite en troisième position, Midday a attaqué à l’entrée de la

ligne droite Stacelita, qui allait librement. Plus surprise que réellement

dominée à deux cents mètres du poteau par la pensionnaire de Jean-Claude

Rouget, Midday est revenue s’imposer avec beaucoup de courage et d’assurance.

Stacelita est elle venue avec beaucoup de ressources, après avoir attendu en

deuxième position. Elle semblait aller au dessus du lot à l’entrée de la ligne

droite, mais Midday lui a pris l’avantage. Tenace, la partenaire de Christophe

Soumillon est revenue inquiéter la pensionnaire d’Henry Cecil mais a dû se

contenter du premier  accessit. « Midday

était meilleure aujourd'hui, a déclaré le jockey à notre envoyé spécial à

Goodwood. J'ai pourtant essayé de la surprendre. Quand elle venue nous prendre

l'avantage, j'en ai profité pour tenter de la surprendre, mais elle repartie… »

La pouliche de Martin Schwartz devrait maintenant s’orienter vers le Prix Jean

Romanet (Gr2), avant d'aborder le Prix de l'Opéra (Gr1) et le Breeders’ Cup

Filly and Mare Turf (Gr1) en fin de saison. Autre  française 

en  piste,  la JDG?Rising  Star Rosanara (Sinndar), deuxième du

Prix de Diane (Gr1), n’a pas fait sa valeur. Elle a terminé dernière sans avoir

donné d’espoirs à ses preneurs. Peut-être n’a-t-elle pas supporté le voyage ?

C’était en effet sa première course hors de France. « La pouliche s'est

contractée au rond, où il y avait beaucoup de bruit, nous a confié Alain de

Royer Dupré. Lors du second canter, elle tirait beaucoup. Je pense que nous

privilégierons des courses françaises pour elle, afin de lui éviter de voyager.

» Jockey de la lauréate, Gérald Mossé nous a expliqué : « Dans ce terrain

haché, la pouliche n'avait pas d'équilibre. Elle n'a jamais trouvé ses marques.

»