Ventes arqana : la consolidation se poursuit dimanche

Autres informations / 15.08.2010

Ventes arqana : la consolidation se poursuit dimanche

Dimanche a ressemblé à samedi, avec bien sûr des yearlings d'un niveau juste un peu en-dessous à celui de la veille. Identique dans le sens où l'on a à peu près reproduit les chiffres de l'an dernier, avec une clientèle assez différente. Non seulement les Maktoum se sont évaporés, mais on note l'intervention plus que timide des courtiers étran- gers familiers de Deauville, courtiers étrangers qui claire- ment ont peu d'ordre de leurs clients nationaux, empêtrés dans une sortie de crise qui pèse sur ce marché : on dépense moins qu'avant, c'est vrai chez Arqana comme chez dans la grande distribution. Cependant, cette raréfaction d'une large clientèle étran- gère fortunée a fait que les acteurs français sont devenus déterminants dès ce dimanche, avec en tête des acheteurs nationaux Sylvain Vidal qui conseille Gérard Augustin- Normand. Ce dernier est très présent, et c'est très norma- lement qu'il a enlevé pour 240.000€ le top du jour, le 294, un mâle de Dubawi (son fils Makfi venait de remporter en champion le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard–Jacques Le Marois) présenté par le Haras des Monceaux. Pour cette session, le prix moyen est en léger retrait de 7,6% en regard de 2009 alors que la médiane progresse de 9,2% pour passer à 65.000€, signe d'une bien meilleure concentration des enchères cette année avec moins de prix élevés et tout autant moins de yearlings à bas prix. Un léger tassement des vendus trahit le manque de profondeur du marché bien que tout semblait se vendre relative- ment facilement en ce Dimanche.

Clairement, ce marché poursuit sa consolidation, et son autonomisation des apports externes et flamboyants, ce qui une fois de plus confirme une solidité insoupçonnée, et l'assise stable que fournit notre système de courses. Lundi devrait être dans les mêmes tonalités, et nous attendrons cette dernière session pour livrer une analyse générale de ces ventes "historiques".