York, mardi – juddmonte international stakes (gr1)

Autres informations / 17.08.2010

York, mardi – juddmonte international stakes (gr1)

RIP VAN WINKLE

REMPORTE UN MATCH

AU     SOMMET

Les

Juddmonte International Stakes (Gr1) 2010 resteront dans les mémoires. Nous

avons assisté à l'une des plus belles courses de la saison. Rip Van Winkle

(Galileo) a devancé les deux "Abdullah", twice over    (Observatory) et la JdG Rising Star Byword  (Peintre Célèbre) dans une arrivée serrée et

une superbe lutte entre trois très bons chevaux. Rip Van Winkle est venu battre

les deux autres sur le poteau alors qu'ils ne baissaient pas de  pied. Byword et Twice Over sont tous les deux extrêmementcourageux. Il fallait "aller les chercher" et "RVW" l'a fait. Lui qui n'avait pas toujours pu faire sa

vraie valeur atteint aujourd'hui les sommets. « L'année dernière, il avait eu

une saison très difficile, il était fatigué.

Cette année, je voudrais le courir avec de la fraîcheur dans les Queen

Elizabeth II Stakes », a déclaré Aidan O'Brien, son entraîneur. Fairplay, Henry Cecil expliquait pour sa part que Twice Over avait très bien couru et qu'il était

simplement battu par un cheval

meilleur que lui aujourd'hui.

RIP VAN WINKLE SUR SA DISTANCE

"Rip"

venait d'être battu par le 3ans canford

cliffs (Tagula), dans les Sussex Stakes (Gr1), mais c'était sur le mile.

De retour sur sa vraie distance, il s'est montré impérial, monté à la

perfection par Johnny Murtagh qui s'est décalé au bon moment, ni trop tôt, ni

trop tard. Il a laissé le temps à son cheval de s'équilibrer pour passer la

vitesse supérieure – sans sortir trop tôt du sillage de Byword – et aller au

bout de la longue ligne droite.

BYWORD, TROP TÔT DEVANT

La place à la corde derrière l'animateur n'est pas

toujours la position idéale. Au début de la longue ligne droite de York, qui

fait neuf cents mètres de long, Byword a dû attaquer le premier car le dos qu'il

avait pris n'a pas pu l'emmener assez loin. Ainsi, il était quasiment

impossible pour lui de repousser les attaques conjuguées de deux très bons

chevaux. À Royal Ascot, dans les Prince of Wales's Stakes (Gr1), Byword avait

devancé Twice Over, mais c'est lui qui était venu l'attaquer. Cette fois,

l'inverse s'est produit et l'arrivée a été différente.

la sélection de la longue ligne

droite En ligne droite, les courses sont

très sélectives. À York, ces neuf cents derniers mètres sont une

véritable épreuve qui marque très rapidement les différences de niveau et de

forme ou de méforme, entre les chevaux. Dans les "Great Voltigeur" (Gr2), courus une demi-heure avant les International Stakes, les écarts étaient conséquents du

premier au dernier cheval. Ainsi, les écarts de niveau entre les chevaux étaient très visibles. Dans le Gr1, les

trois premiers se sont tenus en une longueur

et demie, ce qui

prouve qu'ils sont d'un niveau quasiment équivalent. Le quatrième cheval de la

course, le 3ans dick turpin (Arakan), n'a pu faire mieux que cinquième après

s'être montré trop brillant. Pour la première fois, Dick Turpin passait du

mile aux 2.000m, et ce, sur le parcours délicat de York. La distance ne lui a pas convenu non plus et, selon son

entourage, il devrait revenir dans les meilleures courses sur le mile.

UN PALMARÈS EN OR

Les

International Stakes sont souvent le rendez-vous de très bons chevaux voire de

grands champions ayant marqué l'histoire du turf.

Sea the Stars (Cape Cross) l'a remporté l'an dernier face à trois "Coolmore".

En 2008, duke of marmalade (Danehill) l'avait gagné après quatre victoires de Gr1

consécutives. En 2007, authorized (Montjeu), gagnant de l'Epsom Derby, s'était

imposé devant dylan thomas (Danehill), lauréat de l'"Arc" quelques semaines

plus tard. La liste est encore longue.

On compte aussi d'immenses championnes : dahlia, qui a réalisé le

doublé, et triptych.