Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ascot, samedi – queen elizabeth ii stakes   (gr1)

Autres informations / 25.09.2010

Ascot, samedi – queen elizabeth ii stakes (gr1)

MAKFI REVIENT À ASCOT EN CONQUÉRANT

À l’heure où sont écrites ces lignes, makfi (Dubawi) est sur le chemin

d’Ascot, probablement sur l’une des routes qui mène de Londres au prestigieux

hippodrome britannique. Makfi à Ascot, cela sonne comme un parfum de revanche.

Le champion de Mikel Delzangles s’y était engagé au printemps dans les St

James’s Palace Stakes (Gr1). Malade, il n’avait pu défendre pleinement ses

chances et avait conclu à une anecdotique septième place. C’est un tout autre

cheval qui a fait le voyage ce vendredi, un champion qui a fait le plein de

confiance cet été à Deauville, en dominant, dans le Prix Jacques le Marois

(Gr1), celle qui était jusqu’à ce jour le 

meilleur  miler  de 

la    planète, la   JdG rising  

star   Goldikova (Anabaa). « On

est très confiant, le cheval a très bien travaillé    lundi   

avec    Christophe Soumillon, nous

a confié Mathieu Offenstadt. Il est encore mieux qu’à Deauville, et il ne faut

pas oublier que c’était une rentrée ce jour-là. Makfi est monté sur cette

course, il est proche du top de sa forme. » Makfi à Ascot, c’était aussi et

surtout l’occasion de le confronter à Canford

Cliffs (Tagula) qui, pour nos amis anglo-saxons, est le meilleur 3ans

sur le mile. Mais la finale annoncée n’aura finalement pas lieu, Canford Cliffs

a décliné la lutte, suite à de mauvaises analyses. Cette absence est décevante

pour l’ensemble des passionnés des courses et aussi pour Mathieu Offenstadt,

qui aurait bien voulu voir le duel. « On est déçu par l’absence de Canford

Cliffs dans les Queen Elizabeth II Stakes. C’était la finale annoncée, la

course qui allait élire le meilleur 3ans sur la distance. Elle n’aura pas lieu

et, malheureusement,probablement jamais. Mais la course n’est pas gagnée

d’avance pour Makfi, on craint particulièrement rip Van Winkle (Galileo), bien qu’il ne se soit pas montré au

mieux dernièrement et poet’s Voice (Dubawi),

un autre fils   de Dubawi qui vient de

bien courir à Goodwood. »

 LA

DERNIÈRE COURSE DE MAKFI EN EUROPE

 Makfi va faire la monte en

Angleterre la saison prochaine à Tweenhills Stud, le haras de la famille

régnanteAl Thani. Avant cela, son programme sportif se restreint à deux

sorties, et   celle   d’Ascot 

sera vraisemblablement la dernière sur le vieux continent. On pleure

déjà Makfi, un authentique champion qui part au haras après une courte

carrière, remplie par moins de dix courses, probablement sept à l’issue de

sa  carrière. Alors, plutôt que de se

lamenter, profitons de l’un de ses derniers spectacles, sur un hippodrome aussi

prestigieux qu’Ascot. Futur étalon, Makfi a déjà glané deux Grs1 et en cherche

un ou deux de plus. Le programme des courses sur le mile ne lui offre que ce

choix de courses, mais gagner à Ascot est aussi un plus dans un papier d’étalon.

« C’est vrai que gagner à Ascot apporte beaucoup à un papier d’étalon, nous a

déclaré Mikel Delzangles. Encore faut-il le faire. Mais Makfi n’a pas beaucoup

de choix decourses. On a préféré les "Queen Elizabeth" plutôt que le

Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) qui était trop proche de sa dernière course.

La course d’Ascot est l’une des dernières de l’année en Europe sur la distance

du mile pour les 3ans, avec une autre épreuve en Italie. C’est donc surtout un

choix logique dans son programme. » Après Ascot, Makfi devrait courir aux États-Unis,

pour défier une nouvelle fois Goldikova, qui est la double tenante du titre du

Breeders’ Cup Mile (Gr1). « Son objectif principal est le Breeders’ Cup,

poursuit Mikel Delzangles. Mais ce choix n’est pas arrêté, il n’est pas

impossible qu’on se retourne vers le Honkong Mile (Gr1 – 12 décembre). Quoi

qu’il en soit, ce sera un beau voyage.”

RIP VAN WINKLE DE RETOUR SUR LE  MILE

Aidan O’Brien a toujours dit que la distance de

prédilection de rip Van Winkle (Galileo)

était le mile, mais qu’il était capable de gagner sur 2.000m en bon terrain.

Rip Van Winkle vient de courir ses deux dernières courses sur 2.000m et

retrouve finalement la distance qui lui convient le plus. Il est d’ailleurs le

tenant du titre de cette épreuve. Le 28 juillet dernier, il a été battu d’un

nez par Canford Cliffs dans les Sussex Stakes (Gr1), il sera donc l’opposant de

référence pour Makfi. Après cet échec, Rip Van Winkle a été rallongé de 400m et

s’est aligné dans les International Stakes (Gr1). Au terme d’un remarquable

rush final, il est venu souffler la victoire à twice Over (Observatory). Mais il a lutté corps et âme dans cette

épreuve et paraissait moins bien lors de sa tentative suivante. Il a été dominé

de plus de cinq longueurs par Cape

blanco (Galileo) dans les Irish Champion Stakes (Gr1), sans laisser une

impression favorable, tout comme son poursuivant Twice Over. En pleine

possession de ses moyens, Rip Van Winkle a probablement les moyens de faire

galoper, sinon de battre Makfi. Verdict dans quelques heures. Rip Van Winkle va

être accompagné de beethoven (Oratorio),

quatrième des Irish Champion Stakes, qui devrait courir pour son compte et air Chief marshal (Danehill Dancer),

qui pourrait bien prendre à sa charge ce rôle de lièvre.

POET’S VOICE SUR SA LANCÉE

S’il est un cheval parmi les huit participants qui

vient de montrer de gros progrès, c’est bien poet’s Voice (Pivotal). Le représentant "Godolphin"

reste sur un très facile succès dans les Celebration Mile (Gr2) de Goodwood. Il

a passé le poteau avec plus de quatre longueurs d’avance sur son premier

poursuivant et a creusé de     très     gros écarts. Ils n’étaient toutefois que

quatre participants dans cette épreuve. Cette performance est sans  doute   

la meilleure valeur qu’a réalisée Poet’s Voice ; il

s’était auparavant engagé par deux fois en France. Huitième de la Poule d’Essai

des Poulains (Gr1), il a ensuite pris la neuvième place du Prix de la Porte

Maillot (Gr3). Hearts of Fire (Firebreak),

le protégé de Pat Eddery, n’a plus franchi le disque final en tête depuis son

sacre dans le Gran Criterium (Gr1) de Milan. Il cherche toujours un premier

succès à 3ans, ce qui paraît difficile à réaliser ce samedi à Ascot. Mais

Hearts of Fire est capable de grandes choses : dans les St James’s Palace

Stakes (Gr1) il avait conclu à la troisième place à moins de deux longueurs de

Canford Cliffs et nettement devant un Makfi diminué. Dans un bon jour, et en

fonction du parcours, il peut créer une grosse surprise.