Un grand dimanche de préparatoires à longchamp

Autres informations / 12.09.2010

Un grand dimanche de préparatoires à longchamp

AVANTAGE AU NIEL, SUR LA ROUTE DE L’ARC

Le 12 septembre 2010 n’a pas imposé un chaud

favori en vue du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Commençons avec les mâles de

3ans car, des trois préparatoires, le Qatar Prix Niel a été la plus

convaincante, avec une longue et sage lutte entre les deux poulains de la course.

Mais  qui, de Behkabad (Cape Cross) ou de Planteur (Danehill Dancer), sera devant l’autre le 3 octobre ?

Behkabad mène désormais 2 à 0 face à Planteur – et a dominé le Niel par un

écart faible mais dans un style convaincant. Cependant, chacun a pu voir que

Planteur, dont le leader a craqué beaucoup trop tôt, n’avait pas puisé dans ses

ressources… Le chrono est le meilleur des trois préparatoires, mais il reste

relativement modeste, malgré un départ rapide : 2’30’’80. Bilan du niel : avantage Behkabad. Du

côté des vieux, le Qatar Prix Foy avait le handicap de n’accueillir ni Fame and glory (Montjeu) ni Youmzain (Sinndar). En leur absence,

notons tout d’abord Byword (Peintre

Célèbre) a montré qu’il n’avait pas les 2400m à ce niveau, même s’il a été pris

de vitesse. Puis relevons les écarts à l’arrivée : 3/4, 1 et encolure. Trois

chevaux (sur six partants 

seulement)  ont  terminé 

ensemble,  dans    cet ordre : 1er Duncan (Dalakhani), qui est

reparti à la corde après avoir semblé dominé, 2e nakayama Festa     (Stay Gold), venu comme pour le faire à

l’extérieur avant de rester un peu là, et 3e timos (Sholokhov). Ces trois chevaux se tiennent et leur position

à l’arrivée le 3 octobre, s’ils sont tous 

au  départ, peut être

inversée.  Ajoutons à  cela un chrono « sénatorial », qui trahit la

relative non sélectivité de la course (ce qui donne par exemple à Timos ou au

Japonais le droit à une revanche) : 2'35''90.

 BILAN

DU FOY : AVANTAGE AUX ABSENTS.

Enfin, le Qatar

Prix Vermeille s’annonçait

comme le choc le plus relevé de la journée, avec la présence des très bonnes midday (Oasis Dream) et sariska (Pivotal) face à la prometteuse sarafina  

(Refuse   To    Bend). Sariska est restée dans sa stalle,

refusant le départ. Midday a dominé assez facilement Plumania (Anabaa), mais elle ne sera pas au départ le 3 octobre. Les deux

bonnes impressions de la course sont Plumania, qui a une nouvelle

fois prouvé sa dureté à la lutte (un atout pour l’Arc) et Sarafina, qui

a été montée loin et sagement, comme une pouliche dont on craint qu’elle ne tienne pas. Si elle

s’était tenue  plus  près, 

elle  aurait  peut-être  donné  chaud   à

Plumania (mais donc plutôt pour la 2e place), car elle a refait quatre

longueurs dans les cent derniers

mètres, ce qui est la preuve d’un changement de vitesse

acéré. Ajoutons, au débit de ce Vermeille, que la leader de Sarafina, ashiyla

(Rock of Gibraltar), n’a été devancée que d’une courte tête par sa «

patronne ». Si elle avait été montée

pour elle, elle aurait pu prétendre au moins à la troisième

place. Encore une fois, le chrono est modeste : 2’32’’40. Bilan du

Vermeille : Dead-heat Plumania (pour

son courage)- sarafina (pour

sa fin de course). Mais les femelles ne nous semblent pas pouvoir gagner

le 3 octobre.