Vac de regnière reprend son bien

Autres informations / 12.09.2010

Vac de regnière reprend son bien

INTERNATIONAL

Méconnaissable à Avenches fin août, l’alezan vac de regnière (Vaguely Pleasant) a

montré son vrai visage, dimanche à Aarau, dans le Grand Prix de la Suisse

(L.,4.200 mètres, 50.000 FS), l’épreuve la plus prestigieuse de la

Confédération sur les gros obstacles. Franchissant légèrement détaché l’ultime

obstacle, le fils de Vaguely Pleasant, associé à Boris Chameraud, a conservé

sûrement le meilleur jusqu’au bout, au détriment de l’ex-pensionnaire de

Yannick Fouin soir de lune (Kingsalsa),

benjamin du lot à 4ans. De quoi offrir un rarissime doublé, à ce niveau, aux

époux Kräuliger. Battu avec les honneurs par Rigoureux le 27 août, le tchèque gilmour (Rainbows For Life) a dû se

contenter de la 4e place. Déjà victorieux de ce « Grand Steeple » en 2008, Vac

de Regnière aurait pu réaliser une étonnante passe de trois s’il n’était tombé,

voilà douze mois, sur roi de rose (insatiable),

exporté depuis en Angleterre. Nul doute non plus que ce succès revêt une

signification toute particulière pour son mentor. Andreas Schärer avait repris

à l’été 2009 l’effectif de Kurt Schafflützel lors du décès de son ancien

patron, lequel avait fait de ce Grand Prix de la Suisse sa véritable chasse

gardée, totalisant trois victoires en tant que cavalier et onze comme

entraîneur – la dernière avec le héros du jour.