Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Arqana : un prix moyen de 37.000€ pour 76,5% de vendus

Autres informations / 19.10.2010

Arqana : un prix moyen de 37.000€ pour 76,5% de vendus

Au cours de la première journée de la vente de

yearlings d’octobre, 98 des 128 yearlings présentés (76,5%) ont changé de mains

pour un chiffre d’affaires total de 3.659.000€, soit un prix moyen de 37.000€.

Des résultats encourageants pour ce premier jour mais non comparables à ceux

obtenus en 2009, compte tenu du changement de format opéré entre temps. Un  mâle 

de  la  première 

production  de  Dylan  Thomas 

(lot  98),  présenté 

par  Coulonces Consignment, a fait

afficher le top price de cette première journée, étant adjugé 195.000€ à

Citywest Investment (Fiona Shaw) pour le compte d’Earle I. Mack. Ce dernier

renforce ainsi son contingent de chevaux entraînés en France, qui compte déjà

un autre top price, un fils de Shirocco adjugé 300.000€ à la breeze-up du mois

de mai dernier.

ARQANA ENREGISTRE DES

PREMIERS RÉSULTATS ENCOURAGEANTS

Inutile de comparer les chiffres de l'an passé avec

ceux de cette année car le format à changé. Mais l'ambiance, les opinions

enregistrées ici et là des acheteurs et des vendeurs autour du ring d'Arqana

Octobre ont donné la tendance : le marché est sélectif, mais les acheteurs sont

bel et bien présents avec les moyens d'acheter à de bons prix. Des yearlings

ont atteint des sommes conséquentes avec quatre lots achetés au-dessus de

100.000€ et le pourcentage de vendus à 76,5% est bon. Mais cette année, le

catalogue se compose de deux parties, la partie 1 ne se termine que mardi et

les indicateurs seront alors plus "parlants" au soir de cette

deuxième journée. À la fin de cette journée, Éric Hoyeau et Olivier Delloye ont

d'ores et déjà noté un démarrage encourageant. « Il faut plusieurs années pour

faire fonctionner un  nouveau format,

ont-ils déclaré. Mais ce que l'on peut dire c'est que la demande a été

concentrée sur les bons lots et on sentait des moyens disponibles dans la salle

pour ce type de  produits. On a donc le sentiment

que l’on peut faire encore progresser le catalogue. Par ailleurs, le médian à

27.000€ est le reflet d’une qualité en progression. »

LES FAITS MARQUANTS

UN FILS DE DYLAN THOMAS FAIT LE TOP  PRICE À

195.000€ #98  M  DYLAN THOMAS & GABARE, PAR GALILEO 195.000€

Dylan Thomas (Danehill)

qui avait été très boudé aux ventes d’août à Deauville, se rachète pleinement

au mois d’octobre en signant le top price de cette première journée de vente.

C’est Fiona Shaw qui a signé le bon pour Citywest Inc. Ltd, l’enseigne du

propriétaire américain Earle Mack. L’élégant poulain était présenté par

Coulonces Consignment (Anna & Étienne Drion) pour Bernard et Nicolas

Ferrand. « C’est un très joli poulain, nous a confié l’acheteuse irlandaise. Il

se déplaçait très bien et j’aime beaucoup son père Dylan Thomas. Sa mère est

une fille de Galileo, ce qui a compté dans la décision d’achat. La situation

des courses en France avec son système de prime incite aussi à investir. »

LA RÉACTION DES VENDEURS : BERNARD FERRAND, Président du Syndicat des éleveurs et éleveur du

poulain : « Le poulain a été élevé au Haras de Vassy puis est parti chez Anna

et Étienne au Haras du Grand Chêne, où il a terminé sa préparation. C’est un

haras auquel nous sommes très fidèles car la qualité des soins est excellente

et il y règne un très bel état d’esprit. C’était un magnifique poulain et il a

eu beaucoup de visites. Nous étions donc assez confiants quand au résultat,

mais faire le record de cette journée est inespéré pour Coulonces Consignment,

Nicolas et moi. »

ANNA DRION

COULONCES CONSIGNMENT : « C’est un cheval qui a beaucoup de qualité. Il a un

très bon cadre, il a beaucoup de présence et est très élastique. Il ressemble

déjà beaucoup à un cheval de course. On est un peu surpris qu’il se soit aussi

bien vendu, car c’est un fils de Dylan Thomas dont les résultats n’ont pas été

très bons au mois d’août. Je crois que le cheval était au top pour cette vente,

il devait déjà passer le samedi au mois d’août, mais il s’était légèrement

blessé au paddock. On a réalisé de très bonnes ventes en août et ça se poursuit

pour cette première journée d’octobre. Je crois que c’est le fruit du travail

d’une bonne équipe et surtout de très bons clients. Le personnel qui travaille

avec nous est très compétent, on essaye de créer la meilleure équipe possible,

ça coûte cher mais ça fonctionne. On reste attentif au moindre détail, tout est

important dans les ventes. »

FIONA SHAW AVAIT DÉJÀ FAIT

PARLER D’ELLE #63  F     MR. GREELEY & CLASSIRA,

PAR DANEHILL     72.000€ Fiona Shaw,

racing manager du propriétaire américain Earle Mack, a signé le bon pour cette

fille de Mr. Greeley (Gone

West), père notamment de Finsceal beo.

Cette pouliche précoce, née début février, est le premier produit de Classira,

la propre sœur d’Altius, qui s’est placé au niveau Gr2 et Gr3 en Irlande, et la

demi-sœur de nombreux gagnants au niveau Groupe et Listed. Fiona Shaw s’était

distinguée aux breeze-up Arqana en mai dernier en réalisant le top price de la

vente à 300.000€, pour un fils de Shirocco. Elle nous a déclaré : « On a eu

quelques produits de Mr. Greeley qui sont de bons chevaux. Cette pouliche est

très bien faite et ressemble déjà à un cheval de course. C’est une belle

pouliche, qui devrait rester en France, elle est aussi qualifiée pour les primes

en France. »

QUAND SHADWELL RÉAPPARAÎT À ARQANA #59  M   

OASIS DREAM & CATTIVA GENEROSA, PAR CADEAUX GÉNÉREUX      180.000€

Angus Gold et Shadwell France ont fait leur retour aux ventes d'Arqana après

n'avoir acheté aucun yearling en août. Et ils ont "frappé fort" en

achetant 180.000€ un mâle d'Oasis Dream, assimilé "FR" et sortant

évidemment d'un haras français, le Haras de Saint Pair. Pour Angus Gold, c'est

« important de soutenir les éleveurs français et le Cheikh a des chevaux chez

quatre entraîneurs en France. » C'est un yearling de Cattiva Generosa, gagnante

du Prix des Lilas (L) et avec de la vitesse. Angus Gold est revenu sur les

raisons de l'absence de Shadwell en août : « Deux mois après, je le confirme,

c'était à cause du ramadan. Shadwell a acheté aux États-Unis, à Goffs, à

Tattersalls, ce qui montre bien que le Cheikh est toujours actif. Au moment du

ramadan, il était tout simplement très occupé. »

THIERRY DE CHAMBORD : «

C'EST UN GRAND PLAISIR DE VOIR NOS EFFORTS ET NOTRE INVESTISSEMENT RÉCOMPENSÉS  » Le Haras de Saint Pair

d'Andreas Putsch est dirigé par Thierry de Chambord. L'homme est revenu sur la

très belle vente de ce yearling à 180.000€ : « C'est un poulain que nous avions

volontairement gardé pour le mois d'octobre en nous disant qu'il serait alors

mieux mis en avant. Et nous avons apparemment eu raison. Le Haras de Saint Pair

s'investit beaucoup, nous avons par exemple reçu beaucoup de monde en août au

haras et aujourd'hui, sur une vente comme celle-là, nous sommes récompensés de

nos efforts. » Quand nous avons interviewé Angus Gold, ses premiers mots ont

été pour le Haras de Saint Pair, un élevage qu'il dit « en pleine ascension ».

LES FAMILLES ALLEMANDES TOUJOURS PRISÉES

#32      M     

ROCK OF GIBRALTAR & ANNA MONA, PAR MONSUN      95.000€ Paul Nataf a fait l'acquisition de ce mâle issu d'une

famille allemande pour 95.000€. Sa mère est par Monsun et la troisième mère,

Anna Paola, était une championne à 2 et 3ans en Allemagne où elle y remporta

notamment le Preis der Diana (Gr2, à l'époque). « Il faisait partie de mes

meilleures notes de ce jour 1, nous a déclaré Paul Nataf. Il appartient à une

très belle famille allemande [Anno Luce, Air Trooper, Annus Mirabilis,  ndlr…]». Ce yearling rejoindra les boxes de

Jean-Marie Béguigné et courra sous la casaque Telesi Group, celle d'un

propriétaire libyen, Salah El Mabruk, qui possède déjà huit chevaux chez

Jean-Marie Béguigné (référencés sur France Galop).

#36      M     

TERTULLIAN & ARAMINA, PAR IN THE WINGS       85.000€ Ce mâle de Tertullian d'origine allemande a été acheté

par une agence de courtage allemande, BBA Germany, sous la plume de Dirk

Eisele. Il l'a acquis pour un propriétaire dont il a préféré taire le nom, mais

il ira à l'entraînement chez Richard Gibson, qui était à ses côtés quand le marteau

est tombé. Ce yearling athlétique né d'Aramina

(In the Wings) est issu de la famille d'Aviso, gagnant des "Guinées" allemandes, plus indirectement

d'Amarette, lauréate du Preis

der Diana (Gr1) et d'autres black type en Allemagne, mais aussi en France comme

Arras, troisième du "Jockey

Club" (Gr1).

LA SŒUR DE SPLIT TROIS, UNE AFFAIRE DE FAMILLE

 #40     

F       MUHTATHIR & AUENPEARL,

PAR ZAFONIC 77.000€ Ghislain Bozo (Meridian International avait déboursé

33.000€ pour acheter Split Trois (Dubawi)

aux ventes d’octobre 2009. Un an plus tard, c’est pour 77.000€ qu’il s’est

porté acquéreur de la petite sœur de la gagnante du Prix Eclipse (Gr3). Cette

pouliche alezane était présentée par l’Écurie des Monceaux, gérée par Henri

Bozo, le frère de  l’acheteur. « Je

savais que la pouliche était bien élevée, nous a confié Ghislain Bozo, j’avais

acheté Split Trois l’année dernière et, pour l’instant, tout se passe bien avec

elle. Cette pouliche est destinée à un client étranger, mais elle va rester en

France. C’est une très belle pou- liche de Muhtathir, qui se déplace bien et

qui a un bon œil. » Ils étaient encore deux acheteurs potentiels au seuil des

70.000€, le sous-enchérisseur était Sylvain Vidal, l’acheteur de Gérard

Augustin-Normand, qui a énormément acquis cette année sur les places de ventes

européennes.

LE FRÈRE DE NEVER ON SUNDAY

PART À 115.000€

#109    M     

DUBAWI & HEXANE, PAR KENDOR 115.000€ Présenté

par le Haras de Grandcamp (Éric Lhermite), le lot 109 est un frère de Never on Sunday (Sunday Break),

vainqueur du Prix d’Ispahan (Gr1) sous la férule de Jean-Claude Rouget. Le

poulain gris est un fils de l’un des étalons de l’année, Dubawi (Dubai Millenium). C’est

Sylvain Vidal qui acheté ce lot pour Gérard Augustin-Normand. Très actif sur

les places de ventes européennes, c’est le troisième bon qu’il a signé lors de

cette première journée de vente. « Le poulain est issu d’une très bonne

famille, son frère a gagné un Gr1 en France, nous a confié l’acheteur. C’est

surtout un fils de Dubawi, dont la réussite est magnifique. C’est magique,

Dubawi ! Rien n’est encore décidé pour son affectation. Le fait que son frère

ait été entraîné par Jean-Claude Rouget pourrait peser dans ce choix, mais

c’est Gérard Augustin-Normand qui prendra cette décision. »

DEUX RUSSES

SE bATTENT POUR UNE FEMELLE D'ANAbAA

#113 F ANABAA & IDRIA, PAR KINGS LAKE            130.000€ Deux

propriétaires russes se sont battus pour avoir ce yearling par Anabaa. En bas,

dans le couloir, Con Marnane pousse pour un Russe, mais c'est en haut, au

centre, que Marc-Antoine Berghgracht (MAB Agency) a eu le dernier mot pour ses

clients, Red Square (Place Rouge), un syndi- cat de propriétaires russes managé

par Eduard Mordukhovitch. « Ce syndicat a été créé il y a trois ans et ils ont

déjà des chevaux chez Nicolas Clément, nous a déclaré Marc-Antoine Berghgracht.

Cette pouliche ira très certainement chez lui. »

LA SŒUR DE XTENSION CHEZ FRANÇOIS ROHAUT #104 F        REFUSE TO BEND & GREAT JOY,

PAR GRAND LODGE, 87.000€ Marc-Antoine

Berghgracht (MAB Agency) a acheté cette pouliche au physique plein de précocité

pour Anthony Forde et Ahmed Mouknass, deux propriétaires possédant déjà en

association Nova Step (Dubawi),

qui court les "Réservoirs" (Gr3) ce mardi à Deauville. Elle est une

sœur de Xtension (Xaar), un top

2ans en Angleterre qui a ensuite fait un bon 3ans en terminant troisième du

"Jean Prat" et quatrième des "Guinées" (Grs1). Elle ira à

l'entraînement chez François Rohaut, comme Nova Step.