Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Breeders’ cup turf :

Autres informations / 30.10.2010

Breeders’ cup turf :

LE DIFFICILE PARI DE WORKFORCE

L’entourage du gagnant du Qatar Prix de  l’Arc de Triomphe (Gr1), Workforce (King’s Best), a pris sa

décision dans le courant de la semaine : le cheval sera bien au départ du

Breeders’ Cup Turf (Gr1). Workforce suit donc un chemin parfois emprunté avant

lui. Avec succès ? Non, pas vraiment, puisque les gagnants d’"Arc"

qui ont ensuite couru le Breeders’ Cup Turf ne s’y sont pas imposés. Premier à

l’avoir tenté, Dancing Brave (Lyphard)

portait lui aussi la casaque du prince Abdullah. Dancing Brave n’était pas

n’importe qui et pourtant, il a tout de même été battu dans le Breeders’ Cup

Turf couru à Santa Anita. Cette défaite, désormais oubliée lorsque l’on parle

de ce fabuleux champion, montre combien il est difficile de réussir sur deux

tableaux. C'est-à-dire à la fois sur le programme classique européen, qui

commence aux Guinées (Grs1) et se termine à l’"Arc", et sur les

épreuves internationales de fin de saison – Breeders’ Cup, Japon, Hongkong –,

voire de début de saison à Dubaï. Et cela d’autant plus pour les gagnants de

l’"Arc" qui "prennent" une "vraie" course pour

s’imposer.

FRANCE 16

- ANGLETERRE 20

Jusqu’au début de ce siècle, la France a été le pays

étranger comptant le plus de victoires lors du Breeders’ Cup. Ce n’est plus le

cas désormais, puisque l’Angleterre, avec ses excellents résultats enregistrés

en 2008 et 2009, nous a désormais dépassés. Pour l’instant, l’Angleterre compte

20 victoires dans le Breeders’ Cup contre 16 pour la France. Il sera impossible

d’égaliser cette année, car il n’y aura que trois représentants de

l’entraînement français, les JDG rising

Stars Goldikova (Anabaa) et Plumania

(Anabaa), ainsi que Behkabad (Cape

Cross).