Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cédric boutin se distingue aux ventes de madrid

Autres informations / 13.10.2010

Cédric boutin se distingue aux ventes de madrid

INTERNATIONAL

Cédric Boutin était présent ce samedi, sur

l’hippodrome de la Zarzuela, pour les ventes organisées par SBA. L’entraîneur

cantilien a été l’acheteur le plus actif au cours de cette vaca- tion puisqu’il

a acquis six yearlings pour un total de 34.500€, dont : le neveu (lot 6) de village Star (Moulin) – vainqueur du

Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et des Prix du Conseil de Paris (Gr2) et Exbury

(Gr3) – et de for valour (Trempolino),

lauréat de la Coupe (Gr3) ; et le fils (lot 49) de Poinciana (Pistolet Bleu), championne en Espagne, qui est son plus

gros achat pour la somme de 14.000€.

LE HARAS DES MARAIS SE

DÉFEND  BIEN

Le Haras des Marais présentait deux yearlings lors de

ces ventes madrilènes. Le premier (lot 15) a été vendu pour 16.000€ à Anthony

Forde, qui avait déjà acheté Domeside au

haras français en 2007 avant qu’il ne remporte le Derby espagnol à 3ans. Ce

mâle par first Samurai (Giant’s

Causeway), qui est éligible à la prime française, est issu de la souche de Peintre célèbre (Nureyev). Il a

réalisé le deuxième meilleur prix de vente au cours de cette vacation. L’autre

yearling présenté par les "Marais", une femelle (lot 46) par Le vie dei colori (Efisio) a été

acquise pour 4.000€ par Francisco Rodriguez. Au total, le Haras des Marais a

réalisé un chiffre d’affaires de 20.000€ et se classe quatrième meilleur

vendeur.

LE TOP PRICE POUR UN FILS DE

SOVIET STAR

Le top price de cette vente a été réalisé par un fils

de Soviet Star (lot 19) présenté

par la Yeguada HV. Il a été acheté par Enrique Leon pour 19.000€. Sa troisième

mère, Tawakib (Sadler’s Wells)

est la génitrice de Sakhee (Bahri),

vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2001.

MAURICIO DELCHER-SANCHEZ

ACHÈTE LA SŒUR DE BOTTEGA

Le top-entraîneur espagnol Mauricio Delcher Sanchez a

acheté pour 16.000€ la sœur de Bottega (Mineshaft),

un poulain qu’il entraîne et qui lui a permis d’enlever le Critérium du

Languedoc (L) l’an passé, avant de s’immiscer parmi l’élite des poulains

espagnols cette année. Il s’agit du lot 55, nommé Tia Belen (Diamond Green), une pouliche élevée en France.

169.000 EUROS DE CHIFFRE

D’AFFAIRES

Au total, si l’on fait abstraction des yearlings

rachetés, le chiffre d’affaires arrive à 169.000 euros. Ce sont 30 des 58

yearlings présentés qui ont trouvé preneurs soit un total de 60% de vendus.

Mais l’on remarque que plusieurs chevaux qui avaient des papiers et des

origines très attirantes n’ont pas trouvé d’acheteurs, ce qui est regrettable.

C’est le cas, par exemple, du lot 25, un fils de visindar qui n’est autre que le frère des champions Persian ruler (Don Roberto) et Kashwan (Unfuwain). D’ailleurs,

l’ex-protégé d’Alain de Royer Dupré, étalon à la Yeguada Tierra Ibeira, aura

sans doute besoin de temps pour trouver sa clientèle et s’impo- ser sur le

marché espagnol. Retrouvez les résultats complets des ventes sur le site de SBA

: www.sba-sales.com.