Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Critérium de vitesse (l)

Autres informations / 29.10.2010

Critérium de vitesse (l)

RESULTATS

LONGCHAMP, VENDREDI

KAGURA, EN DIGNE FILLE DE MISS EMMA

Fille de la bonne miss emma (Key of Luck), triple lauréate de Grs3 sur 1.200m, dont

deux fois le Prix de Seine-et- Oise, kagura

(Vindication) a fait parler les lois de la génétique pour remporter le

Critérium de Vitesse (L), dernière Listed de l’année à Longchamp. La

pensionnaire de Guy Henrot s’est imposée en vrai sprinter et la distance de

1.000m qu’elle découvrait ne lui a pas posé de problème, même si elle a été

prise de vitesse au lancement des hostilités. « Elle s’est imposée comme un

vrai sprinter chevronné aujourd’hui, confie l’entraîneur qui a eu sous sa

responsabilité l’excellente jument de vitesse Don’t Worry me (Dancing 

Dissident),  gagnante  des 

King’s  Stand Stakes (Gr2 à

l’époque). Olivier Peslier l’avait montée à Deauville sur   1.300m  

(2e)   et il m’avait dit, connaissant

sa mère qu’il avait montée, que Kagura avait beaucoup de vitesse et qu’elle

aurait pu aller plus vite. Il pensait qu’elle était douée pour la  vitesse. 

Ensuite, j’ai couru une course intermédiaire à Fontainebleau (2e) et ils

ont fait leurs parcours dans un temps record ce jour-là, effectuant un temps de

56 secondes au kilomètre. Elle a couru comme un vrai sprinter aujourd’hui, car

dans ce genre de course, il faut aller au bout de son effort, ce qu'elle a

fait. D’autant que sur ce genre de distance, c’est la phase finale de la course

qui montre la qualité du cheval et dans les cent cinquante derniers mètres,

elle a remis un bon coup de reins. Également, elle a été impressionnante

puisqu’elle paraissait battue au passage de route et elle a fait un bon effort.

Ce succès nous permet d’entrevoir l’avenir avec quelques espoirs. » Bien

partie, Kagura a galopé à proximité de Torentosa

(Oasis Dream) qui animait la course à un très bon rythme. Prise de

vitesse lorsqu’elle a démarré, Kagura est revenue petit à petit et a mis un dernier

coup de reins salvateur pour prendre l’avantage de peu, mais sûrement,

devançant Torentosa. Cette dernière s’est bien ressaisie dans les derniers

mètres, alors qu’elle paraissait battue pour le premier accessit, revenant

prendre la deuxième place à Bulliciosa (Successful

Appeal) – qui s’est rapprochée comme une gagnante à deux cents mètres du but –

et se montrant courageuse jusqu’au bout.     

COMME SA MÈRE

Kagura a été élevée par son

propriétaire, Takahiro Wada. C’est déjà sous ses couleurs que Miss Emma courait

lorsqu’elle était en France. Miss Emma avait débuté en Irlande sous

l’entraînement de Michael Halford, mentor de casamento, lauréat du Racing Post

Trophy (Gr1). Elle avait remporté un Gr3 dans ce pays avant de rejoindre l'Hexagone

et les boxes de John Hammond, chez qui elle a été l’un des meilleurs sprinters

français. Kagura est le deuxième produit de Miss Emma, qui a eu en 2007 une

pouliche par Vindication également, kunoichi. En quatre sorties, pour Guy

Henrot pareillement, Kunoichi s’est montrée régulière mais sans ouvrir son

palmarès. Miss Emma n’ayant jamais couru au-delà de 1.200m, il semblerait que

Kagura ait hérité de la même vitesse que sa mère. Miss Emma possède un propre

frère, redésignation, qui n’est pas un sprinter. En effet, ce hongre, désormais

placé chez Rupert Pritchard-Gordon, a terminé quatrième place du Prix La

Moskowa (L), sur 3.000m.