Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nyse euronext prix de royallieu (gr2)

Autres informations / 03.10.2010

Nyse euronext prix de royallieu (gr2)

SAMEDI A LONGCHAMP


MARIA ROYAL

TRANSPERCE LE PELOTON SUR SON TERRAIN DE PRÉDILECTION

Brillante lauréate

du Prix Madame Jean Couturié (L) à Vichy sur un terrain très souple, maria

Royal (Montjeu) a réédité dans l’important Nyse Euronext Prix de Royallieu

(Gr2). Les fortes pluies tombées récemment ont été un gros avantage pour la

pensionnaire d’Alain de Royer Dupré. Ainsi, alors que la plupart des

observateurs ne lui voyaient qu’une seconde chance (30/1), elle a su placer un

beau coup de reins à la corde pour prendre facilement la mesure de ses rivales

en quelques foulées. « C’est une très bonne pouliche et elle aime ce terrain,

nous a déclaré Alain de Royer Dupré. En revanche, ce n’est pas le cas de ma

pensionnaire  Shamanova   (Danehill 

Dancer,   7e),  dont 

la famille ne va pas dans le terrain très souple. Maria Royal a, elle,

une vraie aptitude à ce type de piste. Sa victoire n’est pas une

surprise car elle travaille très bien. Elle pourrait courir le Prix Royal-Oak

(Gr1) du fait de son aptitude au terrain et de sa tenue. » Longuement

attentiste parmi les dernières en évitant le contact avec les autres car elle

est un peu  caractérielle – comme nombre de

pouliches de Montjeu –, Maria Royal a entamé son rapproché à la corde, d’autant

que toutes ses adversaires ont été chercher le bon terrain en pleine piste. Et

elle a placé un vrai changement de vitesse pour prendre l’avantage. « C’est une

pouliche qui a beaucoup d’accélération, nous a d’ailleurs expliqué Gérald

Mossé. Le fait de la mettre dans les chevaux pourrait la contrarier. Du coup,

j’ai pris mon temps en patientant à l’arrière-garde. Et quand elle a démarré,

je savais qu’elle allait bien finir. »

LE PREMIER GROUPE DE SLIM CHIBOUB

« C’est ma plus belle victoire. En effet, il s’agit de son premier succès

de Groupe. Et de plus, je ne suis pas passé par un Gr3 mais j’ai directement

gagné au niveau Gr2. Je suis content car j’ai ainsi ma candidate pour le

prochain “Arc” (rires) », nous a dit Slim Chiboub, propriétaire de Maria Royal.

Bien connu, Slim Chiboub a commencé son activité avec les pur-sang arabes,

ayant notamment des chevaux en Tunisie. Son représentant en France, Jean-Pierre

Deroubaix, nous a raconté : « Monsieur Chiboub a ses couleurs depuis trois ans

et il a véritablement développé son activité depuis deux ans. Il a une

vingtaine de chevaux à l’entraînement chez plusieurs entraîneurs et une

vingtaine de juments pour son élevage. Son activité d’élevage se partage entre

les Haras du Logis et du Thenney. »

NOUVELLE BONNE

PERFORMANCE D’HIGH HEELED SUR UNE PISTE SOUPLE

High Heeled (High

Chaparral) avait très bien couru en concluant deuxième du Prix de Pomone (Gr2)

sur un sol très souple. Décevante dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1) sur un bon

terrain, elle est redevenue elle-même en prenant de nouveau le premier

accessit, sur une piste très souple. Comme pour beaucoup de chevaux en ce

premier jour du week-end de l’“Arc”, l’aptitude au terrain a joué dans le

résultat de ce Gr2. C’est ce que démontre le comportement des deux premières. «

À Deauville, elle avait couru à l'arrière du peloton, mais là, on avait un bon

leader devant, alors j'ai pu la monter près de la tête, nous a confié son

jockey, Olivier Peslier. Le rythme n'a pas été très élevé, alors High Heeled

était un peu sur le mors. J'ai cru à la victoire jusqu'à mi-ligne droite, mais

quand Maria Royal a fondu sur nous, je savais qu'on ne pouvait pas lutter. High

Heeled s'est néanmoins bien défendue jusqu'au bout. » Troisième avant

l’enquête, La boum (Monsun) a été rétrogradée à la cinquième place pour avoir

gêné Peinture Rare (Sadler’s Wells), qui venait avec quelques ressources, lorsqu’elle a

vu la porte se refermer devant elle. La pensionnaire d’Élie Lellouche est donc

quatrième après enquête.

LA NIÈCE D’ORFORD

NESS

Née de Notable

(Zafonic), une jument élevée par Juddmonte Farms qui n’a pas couru, Maria Royal

a été achetée 50.000€ aux ventes Arqana de yearlings en août 2008 par

Jean-Pierre Deroubaix. Elle est la nièce d’Orford Ness (Selkirk), lauréate du

Prix de Sandringham (Gr3 à l’époque) et qui a ensuite mis au monde cinq

produits dont trois sont déjà black type. Le meilleur des trois, Weightless (In

the Wings), son premier produit, a remporté les Prix Dollar (Gr2) et du Prince

d’Orange (Gr3). Sa troisième mère, Sylph (Alleged), est une lauréate de Gr3 à

Ascot, elle est aussi la mère de Privity (Private Account), qui a remporté le

Prix de Malleret (Gr2). Le propre frère de Privity, Zindari, a remporté le Prix

Saint Roman (Gr3) à 2ans avant de prendre la deuxième place du Critérium de

Saint-Cloud (Gr1).