Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Pibrac prend une option pour le trône d’enghien

Autres informations / 07.10.2010

Pibrac prend une option pour le trône d’enghien

RÉSULTATS

ENGHIEN, Mercredi

Le Prix de la Gascogne (L) a été riche en enseignement et

son lauréat, Pibrac (Spadoun), se place comme un candidat sérieux au trône

d’Enghien. Le roi d’Enghien sera élu le 23 octobre à l’occasion de son Grand Steeple-Chase

(Gr2) et Pibrac, en remportant avec la manière sa dernière épreuve

préparatoire, annonce déjà la couleur. « Il s’adapte bien au champ de course,

explique François-Marie Cottin, et je crois que c’est un bon cheval.

Logiquement il devrait être dirigé vers le "Grand Steeple". Le

terrain était lourd aujourd’hui, ça n’a pas eu l’air de le contrarier, au

contraire. Il faisait un logique favori et pourrait le rester dans les semaines

qui suivent. » Parfois brillant, Pibrac était en eau avant le départ et s’est

rapidement installé parmi les chevaux de tête. Allant mais pas "fou",

Pibrac a contrôlé ses ardeurs et s’est irrésistiblement détaché dans la phase

finale, triomphant avec désinvolture sans puiser dans ses réserves.

 

La bonne course d’Or Noir de Somoza

Deuxième du Prix de la Gascogne, Or Noir de Somoza (Discover

d’Auteuil) monte en progression et devrait être redoutable le 23 octobre. Son entraîneur,

Christophe Aubert, est apparu ravi de sa prestation. « C’est bien, il monte

gentiment en condition. C’est de bon augure pour la suite. » Or Noir de Somoza

se plait bien sur la piste d’Enghien, il a été monté sagement par Christophe

Pieux et a nettement dominé Pistol Jack (Maille Pistol) qu’il avait déjà dominé

pour sa rentrée. Ce dernier aurait probablement fini plus proche d’Or Noir de

Somoza s’il avait sauté convenablement la dernière haie.

 

Enghien cherche son roi

L’hippodrome d’Enghien est bien souvent une affaire de

spécialiste.

Pendant de nombreuses années, c’est Northerntown (Manila),

le protégé de Bernard Sécly, qui régnait sur le plateau de Soisy, avant de

céder sa place au regretté Moskitos d’Isigny (Useful), qui a malheureusement

quitté la scène hippique suite à une blessure fatale survenue lors du Prix Jim Crow

il y a quelques semaines. Vainqueur au printemps du Prix Journaliste (L), l’une

des bonnes épreuves sur le steeple-chase, et maintenant du Prix de la Gascogne

(L), Pibrac semble avoir les épaules pour prendre la succession de ces deux

champions.   

 

Pibrac, le meilleur de sa fratrie

Élevé au Domaine de Menneval, Pibrac provient d’une famille

honnête, mais il est à ce jour le meilleur de la fratrie riche de neuf autres

produits. Il provient par ailleurs d’une souche intéressante puisque sa

troisième mère a donné blue bell Pearl (Pharly), gagnante de Gr3 et placée au

meilleur niveau en plat.