110e prix de france

Autres informations / 07.11.2010

110e prix de france

WEEK-END DE L’OBSTACLE, AUTEUIL, SAMEDI

QUEEN DES PLACES SE RETROUVE

ET DEVIENT REINE DE FRANCE

Queen des Places (Sabrehill)

n’avait plus passé le poteau en tête depuis sa victoire à 3ans dans le Prix de

Chambly (L). Plus de 3 années ont passé et la jument de François Nicolle renoue

enfin avec le succès en s’imposant dans le 110e Prix de France, une épreuve

réservée aux Gentlemen-riders. Aidée par la décharge de Florent Guy, qui ne

remporte que sa sixième course en obstacle, Queen des Places se retrouve et

montre à nouveau le brin de classe qu’elle laissait à chacune de ses sorties

lorsqu’elle était encore une pouliche. « On a été malheureux avec elle, nous a

confié son entraîneur, elle a eu des problèmes et Benoît Gabeur l’a très bien

soignée. On savait qu’elle revenait peu à peu à son vrai niveau et ce qui m’a

fait plaisir, c’est qu’elle a mis son coup de reins pour finir. Celui qu’elle

mettait à 4ans. C’est bon pour le moral, le notre et le sien. Elle ne devrait

pas s’arrêter là et en fonction de sa récupération, elle pourrait prendre part

au Prix du Général Donnio (L) ou alors au Prix Georges Courtois (Gr2). » Montée

sagement par Florent Guy, qui triomphe par ailleurs pour la première fois dans

le Prix de France, Queen des Places a nettement dominé ses adversaires, tout en

donnant quelques sensations fortes à son cavalier, notamment lors du saut du

gros open ditch. « Elle n’a pas été toujours très facile durant le parcours,

mais François Nicolle et Christophe Pieux m’avaient bien conseillé et je l’ai

attendue le plus longtemps possible, nous dit son gentleman-rider. Ce qui est

paradoxal, c’est qu’elle a déposé ses adversaires pour finir alors que je

n’avais pas l’impression d’avoir beaucoup de gaz durant le parcours. » La

nouvelle reine de France à son caractère, comme la plupart des champions, ce

qu’est, à n’en pas douter, cette Queen des Places. C’est finalement Anik de Maspie (Panoramic) qui prend

la deuxième place au terme d’une très bonne course, devançant Valfranc (Saint Cyrien) qu’il avait

déjà dominé dans le Prix Duc d’Alburquerque.

UNE BONNE FAMILLE D’OBSTACLE

Élevée en Haute-Vienne par Marie-Pierre Lejeune, sa

propriétaire, et Luc Aubanel, Queen des Places est le premier produit d’Amirauté (Septième Ciel), une jument

déjà entraînée par François Nicolle qui a très peu couru. Elle est la sœur

aînée de Triton des Places (Le

Triton), un 3ans qui a montré de la qualité, s’imposant cette année en haies et

en steeple-chase. Les éleveurs de Queen des Places ont ensuite reproduit ce

même croisement avec une 2ans et un foal. Avec Passion (Sicyos), la deuxième mère de Queen des Places, est

une sœur de deux chevaux black type en plat, Leonard Quercus (Hero’s Honor), un lauréat de la Copa de Oro (L)

et sixième du Prix du Cadran (Gr1), et Hathor

Eria (Legend of France), qui a remporté le Prix des Lilas (L) sous les

ordres de Corinne Barande-Barbe.