Pink gin offre une première listed à ses proprietaires

Autres informations / 19.11.2010

Pink gin offre une première listed à ses proprietaires

 

RÉSULTATS

saint-cloud, Jeudi

Prix Tantième (L)

 

 

Ce que n’avait pas réussi sa mère Pink cloud (Octagonal) au

niveau Listed, Pink gin (Kouroun) l’a fait en triomphant dans le Prix Tantième

(L). Pink Gin offre une première victoire à la famille Baguenault de Puchesse,

ses propriétaires et éleveurs. « On était assez confiant avant le départ, a

confié son propriétaire, Michel Baguenault de Puchesse. C’est notre première

victoire dans une Listed, tant comme éleveur que propriétaire. On est donc ravi.

Sa mère, qui courait déjà sous nos couleurs, n’était pas loin de s’imposer à ce

niveau, ici-même à Saint-Cloud. » Toute la famille était présente pour voir le

premier produit de la fratrie s’imposer. Sa petite sœur, Pink land (Lando) va,

elle, faire ses débuts lundi à Fontainebleau. Très économisé cette année, Pink

Gin faisait partie des bons espoirs de l’écurie de Jean-Marie Béguigné. « On a

été un peu gourmand, début juillet, en courant le Prix Daphnis (Gr3), poursuit

son propriétaire, mais il concrétise une belle saison. » Bien parti, Pink Gin

s’est immédiatement placé dans le sillage de l’animateur et a bénéficié d’un

remarquable parcours, dans une course assez rythmée. Pink Gin est ensuite parti

de loin et s’est montré très courageux pour filer jusqu’au poteau. Une longueur

et demie le sépare de son premier poursuivant, qui n’a jamais pu l’inquiéter. «

Le poulain a eu une course parfaite, avec du train, confirme son entraîneur.

J’ai bien aimé le style parce qu’il est parti de loin et n’a jamais baissé de

pied. Il va probablement pouvoir courir les Groupes sur 1.600m l’année

prochaine. » Vainqueur du Prix Fasquel (A) de bout en bout au printemps, Pink

Gin a ensuite pris la cinquième place du Prix Daphnis (Gr3), puis s’est classé

deuxième, sur le parcours de jeudi, de la ???Jdg?rising star ??lochinver (Kingmambo),

futur deuxième du Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). La prochaine marche pour

Ping Gin, ce sont donc les Groupes, une catégorie dans laquelle il devrait

pouvoir jouer un bon rôle.

 

cool star coiffe usbeke sur le fil

Alain Bonin était doublement représenté dans le Prix

Tantième et a réussi à placer ses deux pensionnaires à l’arrivée. cool star

(Starborough), qui a longtemps attendu, est venu côté corde dans le dernier

virage puis a tracé une remarquable ligne droite pour s’emparer de la deuxième

place dans les dernières foulées, aux dépens d'usbeke (Big Shuffle). « Je n’ai

plus trop le choix des engagements avec Cool Star, étant donné la valeur qu’il

a, nous a dit son entraîneur. Il avait déjà prouvé qu’il avait le niveau des

Listeds et a réalisé une bonne course. Kfar Yona (Marchand de Sable) court bien

lui aussi. » Usbeke était l’un des favoris de l’épreuve et a finalement bien

tenu son rang. Constamment dans le sillage du lauréat, il n’a toutefois pas

montré la même pointe de vitesse que lors de sa dernière sortie. « Il court

assez bien, explique Jean-Pierre Carvalho. J’avais demandé à son jockey de le

monter plus offensif que d’habitude pour éviter les problèmes de trafic. Ça

s’est passé comme je l’imaginais et malheureusement, ça a eu un impact sur sa

fin de course. Mais c’était un choix tactique, on a aucun regret. »

 

le premier produit de Pink cloud

L’élève de la famille Baguenault de Puchesse a vu le jour

près de Bayeux au Haras de Cruchy. « Nous sommes éleveurs sans sol et nous

avons sept juments chez M. Lamy, nous a confié son propriétaire. Nous avions

acheté la mère, Pink Cloud, aux ventes d’août. Pink Gin est son premier

produit, elle nous a donné ensuite trois pouliches, une fille de  Lando  qui  débute lundi,     une

autre par Anabaa et enfin la dernière par Desert Style. Pink Cloud est à

nouveau pleine de Kouroun. »  Pink Gin est

un fils de Kouroun et donc le premier produit de Pink Cloud. « J’ai entraîné la

mère, nous a raconté Jean-Marie Béguigné, c’était une vraie teigne, elle a

remporté deux Quintés. Elle a signé une ravissante pouliche de Lando, qui a

2ans, et cette année elle est retournée à la saillie de Kouroun, qui est très

améliorateur. » Pink Cloud s’est aussi illustrée au niveau Listed en y prenant

plusieurs accessits.

Elle est une fille de belle du brésil (Akarad), une jument

qui a, elle aussi, joué un rôle intéressant au niveau Listed. Belle du Brésil

est à l’origine de floresta (Kaldoun), une jument qui a remporté le Prix Zeddaan

(L) sous les couleurs de notre confrère Gilles Barbarin. Sa propre sœur,

tambura, est, elle, la mère de la bonne verba (Anabaa), lauréate du Prix

Altipan (L) et multiple placée de Groupe, et de Welcome millenium (Kendor), qui

s’est classée quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).