Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix belle de nuit (l)

Autres informations / 30.11.2010

Prix belle de nuit (l)

PARTANTS

DEAUVILLE, MARDI

LA BOUM DE RETOUR SUR LA P.S.F. POUR EMPOCHER

UNE VICTOIRE  MÉRITÉE

Dans le programme français, le Prix Belle de

Nuit (L) est la dernière course principale sur gazon de l'année. Mais, la

réunion bellifontaine ayant été transférée sur la P.S.F. deauvillaise, ce ne

sera pas le cas cette année. En revanche, l'épreuve a une fois encore réuni bon

nom- bre de partantes puisqu'elles seront seize à prendre le départ. Attraction

de l'épreuve l'an dernier, en tant qu'unique lauréate de Groupe, La Boum (Monsun) sera encore en lice

cette année. Cette bonne jument, polyvalente, qui a fait ses preuves de 2.000 à

3.100m, à main gauche comme à droite, et ce, jusqu'au    plus   

haut

niveau (7e de l'“Arc” en 2009), n'a plus couru

sur la P.S.F. depuis l'été 2007… Et nul doute qu'elle aurait été avantagée par

un terrain lourd ou même collant à

Fontainebleau. Cette année, La Boum partage le

top weight avec une autre jument de Groupe, Fleur Enchantée (Marchand de

Sable). Sous 59 kilos, toutes deux devront faire parler la classe pour

s'imposer et à cette époque de l'année, la forme prime sou- vent. Fleur

Enchantée et La Boum sont toutes deux prises en 51 de valeur. Fleur Enchantée a

obtenu une excellente troisième place dans l'“Opéra” (Gr1) avant de prendre une

sixième place "tout près" dans le "Flore" (Gr3) mais

derrière La Boum qui a pris la troisième place ce jour-là, en finissant très

fort. Depuis La Boum a recouru et a pris la deuxième place du Prix Fille de

l'Air (Gr3).

SKIA RALLONGÉE

Parmi les 3ans (54,5 kilos), on note la

présence de Skia (Motivator),

quatrième du Prix Casimir Delamarre (L) dans un bon effort final. Ce mardi,

elle sera rallongée, elle qui n'a jamais dépassé les 2.000m. Mais ses origines

lui per- mettent pareil changement. Le plus souvent battue par de très bonnes

pouliches, Skia doit pouvoir trouver son bon- heur à ce niveau de la

compétition.

SEEKING SOLACE, UNE

POULICHE DE CE  NIVEAU 

Gagnante du Prix La Troïenne (B) dans le

terrain lourd et pour sa rentrée, Seeking

Solace (Exced and Excel) est une pouliche très honnête. Elle n'a pu

regagner ensuite, mais a souvent bien couru. Elle a été essayée dans le

"Royaumont" (Gr3) sans réussite et dernièrement, elle a fait une

contre-performance. Mais elle ne peut pas être condamnée là-dessus car en mai

dernier, elle terminait deuxième du Prix de la Seine (L) remporté par Never Forget (Westerner).

LA LIGNE DU

"VULCAIN"

Bien moins expérimentée que les deux pouliches

précé- demment citées, Ensaya (Alhaarth)

possède néanmoins quelques moyens pouvant lui permettre de "faire

mouche" ce mardi. Elle vient de prendre la troisième place du Prix Vulcain

(L), face aux mâles, derrière les deux favoris et devant Plume Rose (Marchand de Sable), qu'elle retrouve dans ce Prix Belle

de Nuit. Mais Ensaya sera mieux sur plus long et les 2.400m seront certainement

"un peu justes". Dans le "Vulcain", Plume Rose n'avait pu

accélérer et elle n'a plus gagné depuis un an. Il est donc difficile de lui

faire encore confiance. Cependant, elle est entraînée sur place chez Yves de

Nicolay, un homme particulièrement doué avec les pouliches.

QUI ÉTAIT BELLE DE

NUIT ?

Belle de Nuit est une femelle, née en 1844, par Young Emilius et Ondine (Tigris). Elle est la mère de Ventre St Gris (par Gladiator), gagnant du Prix du Jockey Club

1858, puis étalon, appartenant au comte Frédéric de Lagrange. Elle est aussi la

mère de Jarnicoton (par Faugh a

Ballagh), gagnant à 3ans du Goodwood Derby, apparte- nant au comte Frédéric de

Lagrange, puis à 4ans, du Prix de Suresnes et des Rous Stakes à Epsom