Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix alain du breil

Autres informations / 12.12.2010

Prix alain du breil

RESULTATS

 


PAU SAMEDI

BERRYVILLE OUVRE SON COMPTEUR SUR LES HAIES PALOISES

 

 


Parti

avec la confiance de son entraîneur Jacques Ortet, berryville (Poliglote) n’a

pas déçu son entraîneur en remportant le Prix Alain du Breil,

première

épreuve préparatoire à la Grande Course de Haies de Pau (L). Berryville a déjà

gagné le Grand Prix de Pau (Gr3)

au

Pont-Long et s’était classé deuxième sur les gros obstacles palois. Pour la

première fois samedi, il courait sur les balais de l’hippodrome

de Pau

et il a donc réussi à s’y imposer d’emblée. Toujours en embuscade dans le dos

des deux animateurs, il a été monté patiemment

par

Davy Lesot qui a attendu le dernier moment pour demander un effort à son

partenaire. Berryville a alors lutté avec

Pistol

Jack (Maille Pistol), le tenant du titre et animateur. Il s’en est rendu maître

sûrement dans la phase finale, prouvant qu’il faudrait

compter

avec lui à Pau. Troisième à quatre longueurs, misérable (Discover d’Auteuil)

n’affrontait pas les mêmes adversaires ce samedi

 que lors de ses précédentes sorties. Il a

résisté de justesse à ramsès bleu (Pistolet Bleu) qui a fait une bonne ligne

droite.

LE FILS

D’UNE PLACEE DU “PENELOPE”

Élevé

dans la Sarthe par Mme la Comtesse Decazes, pour qui il défendit les couleurs

jusqu’à ce qu’il soit acheté "à réclamer" par la famille

Papot,

Berryville est un fils de Poliglote (Sadler’s Wells) et Kalberry

(Kaldounévées). Sous l’entraînement de Dominique Sépulchre,

 Kalberry a remporté le Prix des Pyramides (D)

à Longchamp par six longueurs d’avance sur un terrain très lourd, peu avant de

prendre

une

quatrième place dans le Prix Pénélope (Gr3). Berryville est le premier de ses

huit produits. Notons qu’en 2008 est né son propre frère,

 un 2ans nommé brookberry.

 

PRIX

JEAN D’ARISTE

TONIC

MELYSSEE TRANSFORME L’ESSAI SUR LES HAIES

Faisant

partie de l’élite des AQPS de 3ans en plat, tonic mellyssée (Smadoun) n’a pas

mis longtemps pour comprendre la façon de courir

 en obstacle. De fait, le pensionnaire de

Jean-Pierre Daireaux a remporté le Prix Jean d’Ariste sur les haies paloises

face à dix-sept adversaires,

 pour ses premiers pas sur les balais. Jamais

loin des animateurs, sur une piste quasi-neuve où les retours de

l’arrière-garde sont compliqués,

 Tonic Mellyssée s’est rapproché

progressivement du leader tigre d’aron (Dom Alco). Une fois la dernière haie

franchie, il a fait jouer sa

classe

de plat, lui qui avait été deuxième de l’important Prix Jacques de Vienne (A).

Ainsi, il est allé chercher et a dépassé Tigre d’Aron avec

 une belle assurance. Tonic Mellyssée a laissé

une bonne impression qui doit être confirmée plus tard dans le meeting.

Troisième, Zircjorien

(Majorien)

a tracé un parcours de découverte plutôt encourageant pour l’avenir en se

montrant appliqué. aikideau (Le Balafré) est revenue

 terminer proprement à la quatrième place en

venant de loin, alors que toutancarmont (Al Namix), le frère du champion lord

carmont

(Goldneyev),

a conclu cinquième. Le pensionnaire d’Isabelle Pacault a évolué dans la seconde

moitié du peloton et n’a pu se montrer dangereux

 dans la phase finale.

LE

PREMIER PRODUIT DE SA MERE

Tonic

Mellyssée est le premier produit de sa mère, mellyssa (Panoramic), une

"anglo" de complément. Mellyssa a couru trois fois et pris des

 places à chaque "voyage", uniquement

en plat. Deuxième mère de Tonic Mellyssée, Ulysse morinière (Mbaiki) a remporté

deux épreuves

 pour AQPS en plat en région parisienne à

Maisons-Laffitte et Evry. Au total, elle a enlevé cinq courses et pris neuf

places en dix-sept sorties.

Ulysse

Morinière a donné onolyssa (Nononito), gagnante sur les gros obstacles

d’Enghien et de Pau, déjà sous l’entraînement

de

Jean-Pierre Daireaux.