Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix chalet

Autres informations / 08.12.2010

Prix chalet

AUTEUIL MARDI

ESTORIL, EN CHEVAL DE GROUPE

« Il peut faire un cheval de Groupe », nous a dit Guy

Cherel après la facile victoire de son protégé estoril (Enrique) dans le Prix Chalet à Auteuil. Une course qui

révèle souvent de bons chevaux et le lot de cette année n’a pas dérogé à la

règle. On attendait bien sûr Titre en

Jeu (Robin des Champs), invaincu en deux sorties à Auteuil. Mais le

protégé de Guillaume Macaire, après s’être bien rapproché dans la ligne d’en

face, a cédé dès le saut de l’avant-der- nière haie. Il a terminé seulement

cinquième, mais cela n’enlève rien à sa qualité puisque cette épreuve était

peut-être la course de trop. Estoril est lui aussi un poulain de classe, comme

le pense son entourage. Il avait simplement besoin de temps pour se régler,

nous l’a expliqué son entraîneur : « C’est un bon cheval mais il avait besoin

de se "caser" en arrivant sur les obstacles. Aujourd’hui, j’avais dit

à Cyrille [Gombeau, son jockey, ndlr] de le laisser aller devant car c’est un

poulain qui a beaucoup d’abattage. Sur la butte Mortemart, il lui est arrivé de

sauter un peu fort la double barrière car c’est un cheval prudent, sur le

steeple comme sur les haies. Il a pris beaucoup de force entre le printemps et

l’automne. On va le laisser tranquille cet hiver. Il n’ira pas à Pau. » Cyrille

Gombeau a appliqué la tactique prévue par Guy Cherel à la lettre. Estoril a

pris les devants, menant constamment avec cinq longueurs d’avance sur le reste

du peloton. Il est entré dans la ligne droite avec des ressources dans

lesquelles il n’a pas eu à puiser pour l’emporter aisément. Pouliche estimée

par son entraîneur Jean-Louis Gay, Oklahoma Seven (Saint des Saints) a tracé un

bon parcours pour terminer deuxième devant le valeureux Happy Wells (Doyen),

tenace comme à son habitude.

UNE FAMILLE MATERNELLE ALLEMANDE

Estoril provient d’une souche maternelle allemande. Il

a été élevé conjointement par l'E.A.R.L. Carel et Franck Champion. Il est le

neveu d’el Surimo (Surumu) –

vainqueur d'un Gr3 sur 3.200m et d’un Gr2 sur 2.800m en Allemagne, mais aussi

quatrième du Prix du Cadran (Gr1) et cinquième du Prix Royal-Oak (Gr1) – et d’elacata (Acatenango), gagnante de Gr3

et de Listed. Mère d’Estoril, estremadura

(Königsstühl) a été élevée par le Gestüt Ammerland. Trois de ses cinq

produits ont gagné.