Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix d’arbus (g)

Autres informations / 15.12.2010

Prix d’arbus (g)

RESULTATS

PAU MARDI

LES BONNES “LIGNES” DE PRISCA VIVAZ ONT PARLE

Sept pouliches de 2ans espagnoles avaient fait

le déplacement pour prendre part au Prix d’Arbus (G). C’est l’une d’entre

elles, Prisca Vivaz (Tagula) qui s’est imposée aisément par dix longueurs. Une

victoire logique si l’on se fie au papier de la pouliche de Felipe Hinojosa. En

effet, elle avait débuté dans le réputé Premio Primer Paso (C) à Madrid,

l’équivalent du Prix Yacowlef (L) chez nous. Elle s’y classait alors quatrième

derrière irish Field (Dubawi), futur vainqueur du Prix Robert Papin (Gr2). Placée

derrière de très bons 2ans ibériques comme clunia (Silent Times) et Volcanico

(Refuse to Bend), elle avait en plus l’avantage d’avoir fini deuxième sur le

sable de Madrid, une piste qui est cependant moins profonde que celle de Pau.

Toutes les conditions étaient donc réunies pour que Prisca Vivaz ouvre son

palmarès, d’autant qu’elle affrontait un lot à sa portée. Vite installée en

tête par son jockey, Jean-Baptiste Hamel, une tactique souvent payante sur la

P.S.F. paloise, Prisca Vivaz a mené à sa main avant de repartir facilement à

mi-ligne droite, plaçant une franche accélération. Le sérieux de son

entraîneur, Guillermo Arizkorreta, qui fait partie des meilleurs entraîneurs

espagnols, incite à croire que cette pouliche peut mieux faire et gravir quelques

marches. Son dernier échec sur la piste de Dos Hermanas (Séville) est surtout

dû à une piste très collante et une dis- tance bien trop courte de 1.000m. Sur

1.500m, on a pu constater qu’elle était plus percutante. Signalons égale- ment

que cette première course pour les galopeurs à Pau, hors épreuves d’AQPS, a

d’emblée souri aux chevaux espa- gnols qui ont pris les trois premières places.

LA NIECE D’HURRICANE FLY

Prisca Vivaz porte les couleurs de Felipe

Hinojosa en France et celle de la Yeguada Milagro, le haras de son

propriétaire, de l’autre côté des Pyrénées. Elle est la nièce du bon Hurricane

Fly (Montjeu), vainqueur du Prix Omnium II (L) en plat chez Jean-Luc Pelletan

et de quatre Grs1 sur les claies anglaises. Hunzy (Desert King), mère de Prisca

Vivaz, a donné Lucky Fly (Lucky Story) qui a couru une seule fois, à Mijas en

Espagne, concluant quatrième avant d’être exportée. Prisca Vivaz est une fille

de Tagula (Taufan), vainqueur du Prix Morny (Gr1) et troisième de la Poule

d’Essai des Poulains (Gr1), père notamment de canford cliffs, lauréat des Irish

2.000 Guineas, des St James’s Palace Stakes et des Sussex Stakes (Grs1) cette

année.