Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de fonteneroux (b)

Autres informations / 01.12.2010

Prix de fonteneroux (b)

RESULTATS

DEAUVILLE, MARDI

ULDIKO FAIT JOUER

L’EXPÉRIENCE

Au départ du Prix de

Fonteneroux (B), Uldiko (Enrique) était le concurrent le plus expéri- menté

avec quatorze courses au compteur. Cela lui a servi car, vite en tête malgré

son numéro à l’extérieur – le dix sur dix – il n’a jamais été inquiété dans la

phase finale pour remporter cette épreuve. Il a placé une nouvelle accélération

à deux cent cinquante mètres du poteau, se détachant de ses rivaux au bon

moment. Cette avance lui a permis de ne pas craindre le retour de lachlan

bridge (Dubawi), qui a dû changer de ligne avant d’accélérer. Uldiko a débuté

le 13 avril à Saint-Cloud, mais il avait terminé huitième sur huit et son prédécesseur,

à une demi-longueur en avant, se trouvait déjà à dix longueurs du sixième.

Depuis, il a fait son chemin, montrant à chaque fois des progrès. Désormais, le

voilà titulaire de trois victoires dont celle de mardi dans une "B",

qui va l’obliger à monter de catégorie. Il faut également signaler que lors de

sa dernière sortie, déjà au niveau B, Uldiko a seulement été battu par la

jDg?rising star Vadamar (Dalakhani), qui est un espoir au sein de l’effectif de

S.A. Aga Khan.

ULDIKO : UN "CS"

Sur France Galop, Uldiko est

référencé comme "CS", c'est-à-dire cheval de selle. Sa sœur, so gold

(Gold Away) l’est également. Leur troisième mère, Fraulein, est une

"OE"

ALPHORN, BONNE NOTE CHEZ LES

DÉBUTANTS

Deux débutants disputaient

cette B et, des deux, c’est Alphorn (Vatori) qui a le mieux couru, terminant

vite et se classant quatrième. Il est entraîné à Deauville par Yann Barberot,

qui disait après la course : « Il avait l’avantage de ne porter que 54 kilos et

de connaître cette surface. Cela aide. Mais il n’en reste pas moins que ses

débuts sont très encourageants. Il nous montre une valeur, aujourd’hui. On va

le laisser tranquille pour le moment et on devrait le revoir à la rentrée. »

UNE MÈRE PLACÉE DE  LISTED

Élevé par Madame Langlois,

Uldiko a pour mère Nakamti (Lahint). Assez bonne à 2ans, elle a terminé

troisième du Critérium de Lyon (L), puis quatrième du Prix Miesque (Gr3). Elle

a plutôt régressé ensuite et a rejoint la catégorie des handicaps. Deuxième

mère d’Uldiko, Ildiko (Beaudelaire) a plutôt couru en obstacle, sans vraiment

convaincre. Elle a notamment produit, outre Nakamti, Quassia (Lahint), quatrième

du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Ildiko est une sœur d’Oja

(Lahint), bien connue dans les gros handicaps et lauréate de six courses.