Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix jean gailly de taurines

Autres informations / 11.12.2010

Prix jean gailly de taurines

RESULTATS

CAGNES-SUR-MER, VENDREDI

LE PLESSIS BALAYE

L’OPPOSITION ET VISE LE “COMTE DE NICE”

Le Plessis (Dress Parade)

n’a pas fait dans la dentelle pour remporter le Prix Jean Gailly de Taurines.

Le pensionnaire de Yannick Fertillet s’est imposé en roue libre de six

longueurs dans cette première épreuve préparatoire au Grand Prix de la Ville de

Nice (Gr3), le Grand Steeple-Chase de Cagnes. mais Le Plessis ne devrait pas

courir l’épreuve phare des steeple-chasers méditerranéens. Son entourage pense

en effet qu’il lui manque la tenue nécessaire pour venir à bout des 4.600m du

parcours du "Grand Steeple". Il est d’ailleurs tombé lors de la

précédente édition. Il devrait donc essayer de réaliser le doublé dans le Prix

du Comté de Nice (L, le 24/12) dont il est le tenant du titre. Par ailleurs,

son entraîneur Yannick Fertillet pourrait déjà avoir Wutzeline (Waky Nao) dans

le Grand Prix de la Ville de Nice, laquelle a gagné facilement la belle épreuve

de la première réunion cagnoise lundi. Comme chaque hiver, l’entraîneur basé

dans l’Ouest est très bien armé dans les bonnes courses de l’hippodrome de la

Côte d’Azur cette année. Vite devant comme il aime à le faire, Le Plessis a

dirigé les débats du départ à l’arrivée, avant de sauter fort la dernière haie,

ce qui ne l’a pas empêché de filer au poteau très facilement. Preuve qu’il

avait encore d’évidentes ressources, même après 3.800m de course.

BON RETOUR D’OEIL DU MAÎTRE

Œil du maître (Robin des

Champs) n’avait pas couru sur le steeple-chase depuis quatre ans. Cela n’a pas

empêché le protégé de Jean-Paul Gallorini de réaliser un excellent retour dans

cette discipline. Attentiste durant la majeure partie du parcours, il a été

très bien monté par Thierry Majorcryk qui l’a fait venir en progression sur la

ligne des chevaux de tête. Dans les trois premiers en abordant la ligne droite,

il a remis un bon coup de reins pour aller chercher le premier accessit pour

finir. Tomeho (Ungaro), spécialiste de Cagnes, a été un peu pris de vitesse

dans le tournant, mais il sera mieux sur plus long, notamment dans le Prix du

Comté de Nice, couru sur 4.200m. Il soufflait beaucoup après l’épreuve et cette

sortie lui fera le plus grand bien.

DECEPTION DE PIBRAC

Vainqueur de la Grande

Course de Haies de Cagnes (L) 2010, Pibrac (Spadoun) faisait sa

réapparition sur l’hippodrome cagnois. Mais, après avoir beaucoup donné à

Enghien, le pensionnaire de François-Marie Cottin n’a pu afficher sa vraie

valeur. Il a dû être arrêté peu avant la dernière haie, après avoir fait

plusieurs fautes, notamment à l’open ditch au bout de la ligne des bords de

mer. De plus, le cheval de Jean-Paul Sénéchal s’est montré très brillant durant

le parcours et il l’a logiquement payé pour finir.

LE MEILLEUR PRODUIT DE LA

FRATRIE

Avec deux succès de Listed

et une troisième place de Gr1 sur les obstacles, Le Plessis est le meilleur

produit de sa famille. Sa mère, millea (Miller’s Mate), a gagné huit

courses, en steeple, en haies et en plat… comme son fils. Le Plessis est en

effet très polyvalent, ayant gagné dans toutes les disciplines du galop sauf le

cross. Millea a huit produits référencés, sept ont couru et cinq ont passé le

poteau en tête.