Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix lyphard (l)

Autres informations / 09.12.2010

Prix lyphard (l)

RESULTATS

DEAUVILLE, MERCREDI

UNE SURPRISE NOMMÉE LIVANDAR

35/1. C’est la cote à laquelle Livandar (Fantastic Light) a réussi à remporter le Prix Lyphard

(L). Le pensionnaire de Philippe Van de Poële a surpris nombre d’observateurs,

d’autant qu’il restait sur une victoire dans un "réclamer" sur le

parcours de jeudi. Mais à cette époque de l’année, la forme prime souvent la

classe et ç'a de nouveau été le cas dans cette Listed. Livandar a aussi

bénéficié d’un bon parcours, au centre du peloton, dans le dos de Russian Cross (Cape Cross). Courageux

dans la ligne droite, il est passé dans des trous de souris pour prendre

l’avantage et contenir de peu l’attaque de Le Roi Mage (City on a Hill) qui a fini fort. « Il est bien revenu

en forme et le change- ment de distance lui a fait le plus grand bien, nous a

confié Philippe Van de Poële. Je pense même qu’il pourra encore être allongé à

l’avenir. Il avait couru sur des distances plus courtes mais, au vu de ses

origines, on a choisi de le rallonger. Je l’ai reçu il y a trois mois [sans

jamais changer de casaque, Livandar a connu trois entraînements différents,

ndlr]. Il avait bien travaillé en vue de cette épreuve. C’est un cheval que

j’estime un peu. Il a accompli une belle performance en plaçant sa pointe de

vitesse. » Livandar avait été acheté inédit à 2ans pour la somme de 7.000€ aux

ventes Arqana de novembre 2008 par son actuel propriétaire Christos

Theodorakis. Il avait alors débuté en Grèce, pays d’origine de ce dernier et y

avait remporté quatre courses. Vainqueur dès sa première épreuve en France

sur le sable de Cagnes-sur-Mer, il a montré de la

vitesse et s’est même placé au niveau Listed sur 1.200m. Mais, après un échec

sur les 1.000m du Prix du Cercle (L), son entourage a pris le pari gagnant de

le rallonger. Avec Livandar, il peut désormais envisager de prendre part au

programme cagnois sur le sable et pourquoi pas au Grand Prix de la Riviera (L).

La plus belle performance de

Le Roi Mage

Bien connu dans la catégorie des gros handicaps, où il

compte trois succès, Le Roi Mage a réussi la plus belle sortie de sa carrière

en prenant le premier accessit de ce Prix Lyphard. Attentiste comme à son

habitude, il a enclenché dans la ligne droite en pleine piste, là où il fallait

venir et il a longtemps fait illusion, se faisant surprendre à la fin par le

lauréat.

Constante 

dans  les  courses 

principales,  Lake   Palace (Nayef) a de nouveau pris une place

(3e) à ce niveau en finissant vite.

DÉCEPTION DE PALLODIO

On attendait beaucoup mieux de la part de Pallodio (Medecis) qu’une sixième

place. D’autant que le protégé de John Hammond avait terminé troisième du

dernier Prix Ganay  (Gr1).  Mais 

le  cheval  du 

Cheikh  Hamdan  Al Maktoum s’est vite retrouvé englué à la

corde du fait de son numéro un dans les stalles. Et cette portion de piste

n’était pas très rapide. De plus, dans la ligne droite, Pallodio n’a pas eu

tout de suite ses aises et a malgré tout fait un effort honorable.

UNE SOUCHE LAGARDÈRE DEVENUE

AGA KHAN

Élevé par Son Altesse Aga Khan, Livandar appartient à

une très bonne famille maternelle de l’élevage Lagardère. Il est en effet le

neveu du champion devenu étalon Linamix

(Mendez), vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), de Luna Wells (Sadler’s Wells), lauréate

du Prix Saint-Alary (Gr1) et cinquième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), d’Hélissio (Fairy King) en 1996 et de Long Mick (Gay Mécène), vainqueur du

Grand Prix d’Évry (Gr2).

Livandar est le frère de Luna Kya (Kendor) gagnante des Prix de Psyché (Gr3) et Caravelle

(L), et de King Luna (King’s

Best), double lauréate de Listed. Mère de Livandar, Luna Caerla (Caerleon) a

gagné une seule course. Sept de ses produits ont gagné au moins une course. On

remarque un inbreeding 3x3 sur Nijinski.