Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix albert de taillac : ramses bleu - licato : match retour

Autres informations / 16.01.2011

Prix albert de taillac : ramses bleu - licato : match retour

Temps

fort de la réunion, le Prix Albert de Taillac est l’ultime épreuve préparatoire

à la Grande Course de Haies de Pau (L) qui a lieu début février. On y retrouve

Licato (Goofalik) qui a remporté cette Listed en 2009 et pris la deuxième place

en 2010. Le protégé de Robert Collet se plaît bien sur l’hippodrome du Pont

Long, où il présente ses meilleurs titres. Mais il s’engage avec le top-weight

de la course et devra contrer les attaques de ses adversaires. Lors de sa

dernière sortie, conclue par une victoire dans le Prix Daniel Guestier, il

devançait assez nettement Ramsès Bleu (Pistolet Bleu), qu’il retrouve à nouveau

sur sa route,  comme trois autres de ses

adversaires. Dans cette épreuve, Licato a repoussé toutes les attaques pour

finir,  mais Ramsès Bleu est sans doute

encore un peu perfectible. Deux kilos séparait les deux chevaux, et aujourd’hui

Licato devra rendre un kilo de plus que la dernière fois.

SHINCO

DU BERLAIS LE PLUS TITRE

Robert

Collet est doublement représenté dans cette course, puisqu’il a aussi engagé

Shinco du Berlais  (Indian River). C’est

la deuxième fois que le fils d’Indian River (Cadoudal) se présente à Pau, lui

qui a réalisé la grande majorité de sa carrière à Auteuil, triomphant notamment

dans le Prix la Barka (Gr2) et se classant troisième du Grand Prix d’Automne

(Gr1). Il est indéniablement le cheval de classe du lot. Mais Shinco du Berlais

a déjà un âge avancé ; du haut de ses 9ans il effectue une deuxième course

après une semi-rentrée et devrait pouvoir conclure à une meilleure place qu’une

anecdotique septième place.

PISTOL

JACK VA DEVOIR S’ECONOMISER

Le

protégé de Philippe Peltier, Pistol Jack (Maille Pistol), s’engage pour la

troisième fois cet hiver à Pau. Après une excellente entrée en matière conclue

par une deuxième place derrière Berryville (Poliglote), il a dû mener la chasse

lors de sa sortie suivante, consommant alors beaucoup plus de carburant que ses

adversaires qui le pistaient tranquillement. Dans une physionomie de course qui

s’annonce bien différente, il a les moyens de se mêler à la lutte. N’oublions

pas Discover du Bourg (Discover d’Auteuil), le pensionnaire de Françoise

Gimmi-Pellegrino, qui n’a toutefois plus été revu en piste depuis le mois de

novembre. Mais Discover du Bourg a un certain potentiel et avait dominé

auparavant Berryville sur l’hippodrome de Marseille-Borély.