Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix andre massena - grande course de haies des 4 ans (l) : ceasar’s palace imperial

Autres informations / 10.01.2011

Prix andre massena - grande course de haies des 4 ans (l) : ceasar’s palace imperial

C’était

le cheval le plus joué de toute cette journée de finale à Cagnes-sur-Mer et il

a justifié cette confiance. Pour finir, on a vu que lui, puisque les autres ont

terminé "loin". Lui, c’est Ceasar’s Palace (Voix du Nord) qui n’a

connu aucune opposition dans la Grande Course de Haies des 4 Ans. Parfait dans

ses sauts, il a su se sortir des embuches d’une course émaillée de chutes qui

ont gêné plusieurs concurrents, comme Da Paolino (Enrique), son principal

opposant "au papier". Néanmoins, malgré ces excuses qui peuvent

servir aux battus du jour, la domination de Ceasar’s Palace ne fait aucun

doute. C’est bien lui le meilleur 4ans sur les haies de ce meeting de Cagnes et

il méritait plus que quiconque ce titre dans ce Prix André Massena. Maintenant,

il faudra que Ceasar’s Palace prouve qu’il n’est pas qu’un cheval de

Cagnes-sur-Mer, ce dont il a les moyens car sa classe ne fait aucun doute. Il

devrait donc pouvoir poursuivre sa carrière à très haut niveau. C’est lui, en

tout cas, la grande révélation de ce meeting de Cagnes-sur-Mer. PREMIER BLACK

TYPE EN OBSTACLE POUR VOIX DU NORD

Quelques

jours après la disparition du baron Van Zuylen, dont il défendait les couleurs

en course, Voix du Nord (Valanour) a enregistré son premier gagnant black type

en obstacle. Ceasar’s Palace fait partie de la première production de Voix du

Nord qui a enregistré quinze gagnants pour quatre-vingt-dix-huit partants.

ELEVE ET

FAÇONNE PAR JEAN-PAUL GALLORINI

Dans

notre précédente édition, Jean-Paul Gallorini nous disait que Ceasar’s Palace

lui tenait vraiment à coeur. En effet, l’entraîneur mansonnien est également

l’éleveur de ce cheval qui porte le nom de son fils. Le net succès de Ceasar’s

Palace dimanche a donc dû lui faire vraiment plaisir.

TIDARA

ANGEL GAGNE LA COURSE DU PELOTON

Ceasar’s

Palace a été épargné en n'ayant pas à gérer les nombreux remous dans le

peloton. C’est également le cas de Tidara Angel (Oratorio), longtemps sur la

ligne de tête. Lauréate du Prix de Cambridge le 20 décembre, elle a fait sa

course et n’a pas démérité derrière l’intouchable lauréat. « Elle court bien et

est battue par un crack, nous a dit David Cottin, son jockey. C’est une

pouliche sérieuse, qui ne fait jamais d’effort. Elle est dure. Ses courses en

plat l’ont bien aidée. Elle finit toujours bien ses courses. C’est la soeur de

Tidal Fury et David Windrif ne l’avait dressée que quinze jours avant le début

du meeting. Elle saute très bien et n’a pas encore beaucoup de métier ; elle

devrait progresser. »

DA

PAOLINO TROISIEME, DE PEU

Plusieurs

fois embêté durant le parcours, l’inexpérimenté Da Paolino s’en sort finalement

plutôt bien et conserve la troisième place. Certes, il n’a pu égaler son frère

Baan Rim Pa, lauréat de cette course il y a un an, mais il aurait pu passer par

la fenêtre plusieurs fois durant le parcours. Méritant, il conserve la

troisième place en résistant à Twist Amiel (Sunshack) qui a très bien fini.

UN

PREMIER PRODUIT PLEIN DE PROMESSES PAR CARDOUNIKA

Élevé

par Jean-Paul Gallorini, Ceasar’s Palace est le premier produit de Cardounika

(Nikos), une jument qu’il entraînait et avait sous ses couleurs. En vingt

sorties, Cardounika a réussi à s’imposer une seule fois. C’était à Cagnes-sur-Mer

le 6 janvier à l’occasion du Prix de l’Estéron. Suite à Ceasar’s Palace,

Cardounika a eu un mâle, Cocoriko (Robin des Champs), également élevé par

Jean-Paul Gallorini. Cardounia est une fille de Cardoudalle (Cadoudal), double

lauréate en haie à Auteuil et une fois en steeple.  Cardounika est l’un de ses meilleurs

produits.