Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix andre massena - grande course de haies des 4ans (l) : ceasar’s palace peut faire sauter la banque

Autres informations / 09.01.2011

Prix andre massena - grande course de haies des 4ans (l) : ceasar’s palace peut faire sauter la banque

Chaque

année, le Prix André Masséna (L) désigne le meilleur 4ans en haies du meeting

de Cagnes-sur-Mer. Après Baan Rim Pa en 2010 et Mercelino en 2009, qui sera élu

? À priori, il y a un cheval à battre. C’est le pensionnaire de Jean-Paul

Gallorini, Ceasar’s Palace (Voix du Nord). Invaincu en deux sortie sur cette

piste, il a déjà battu plusieurs concurrents qu’il va retrouver ici. Il a fait

forte impression à chaque fois, sautant à la perfection pour gagner la première

fois de cinq longueurs, puis de loin. Ceasar’s Palace est l’une des cartes

maîtresses de Jean-Paul Gallorini pour ce dimanche, et il est logique

d’attendre de ce bon cheval qu’il fasse sauter la banque.

LIMITES

INCONNUES EGALEMENT POUR DA PAOLINO

Ceasar’s

Palace n’est pas le seul à être invaincu en haie. C’est également le cas de Da

Paolino (Enrique), présenté par Didier Prod’Homme. Da Paolino (Enrique) a de

qui tenir, puisqu’il est le frère de Baan Rim Pa, lauréat l’année dernière de

cette épreuve. Pour ses débuts en obstacles, le 15 décembre, Da Paolino a fait

sensation en remportant le Prix de la Tinée, face à des chevaux ayant déjà

couru dans cette discipline. L’impression était très bonne et, comme les

limites de Da Paolino sont également inconnues, c’est lui qui sera le principal

opposant de Ceasar’s Palace.

GRAND

D’AUTEUIL ET LAMEGO EN EMBUSCADE

En

théorie, Ceasar’s Palace paraît quasiment imbattable. D’autant qu’il a mis dans

le lointain quelques adversaires qu’il va retrouver ici. Parmi eux, se trouvent

notamment Lamego (Ski Chief) et Grand d’Auteuil (Great Pretender). Ces deux

chevaux tenteront de jouer les arbitres face à Ceasar’s Palace et Da Paolino

mais, à moins d’avoir accusé beaucoup de progrès, ils devront compter sur une

défaillance des deux favoris pour briguer la victoire.