Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de peyrehorade : tom de touzaine poursuit sa moisson

Autres informations / 11.01.2011

Prix de peyrehorade : tom de touzaine poursuit sa moisson

La

relève est assurée pour l’écurie de la famille Papot. Le succès de l'un de

leurs chevaux, Tom de Touzaine (Dom Alco), dans le Prix de Peyrehorade, est

celui d’un tout bon cheval. Comme à son habitude, Tom de Touzaine s’est

rapidement installé en tête, jouant à "qui m’aime me suive". Mais le

protégé de Jacques Ortet ne s’est pas fait que des "amis", car aucun

de ses adversaires n’a pu ou tenté de prendre sa roue. La conséquence directe

de cette tactique se situe dans les importants écarts à l’arrivée. Huit

longueurs le séparent de Halley (Loup Solitaire) qui restait sur un très facile

succès sur ce même parcours et, cinq longueurs plus loin, c’est Malino (Adnaan)

qui a pris la troisième place, pour une arrivée en toute logique. Tom de

Touzaine n’a pas forcé son talent pour s’imposer, il est venu à bout des 3.900m

à son rythme et sans puiser dans ses ressources pour finir. Son jockey, Davy

Lesot, l’a simplement soutenu aux bras une fois le dernier obstacle franchi.

Mais la cause était déjà entendue avant le dernier virage, Tom de Touzaine

n’avait plus qu’à assurer ses sauts.

EN ROUTE

VERS LE "PALAMINY"

En

remportant sa deuxième course en steeple-chase en autant de tentatives, Tom de

Touzaine se place comme le favori du prochain Prix Antoine de Palaminy (L), le

Grand Steeple-Chase des 4ans du meeting d’hiver palois. Cette épreuve à lieu le

20 février et rien n’indique que son entourage ne vise pas une autre course

avant ce rendez-vous. Tom de Touzaine a remporté trois des quatre courses de sa

carrière et l’on peut déjà imaginer un après Pau, qui le guiderait

vraisemblablement à Auteuil. Tom de Touzaine a du cadre, une grande action et

saute très bien, malgré quelques hésitations durant le parcours. Il a le profil

pour bien s’acclimater à l’hippodrome d’Auteuil, mais son entraîneur devra sans

doute trouver une solution pour calmer ses ardeurs. S’imposer de bout en bout à

un rythme élevé sur la piste paloise a été une formalité pour Tom de Touzaine,

ce qui sera sans doute plus difficile sur la butte Mortemart. Reste à savoir si

son moteur est capable de le supporter.

DE LA

FAMILLE DE SURFING

Élevé

dans la Saône-et-Loire par Madame Andrée Jandard, Tom de Touzaine est un AQPS

né du regretté Dom Alco (Dom Pasquini) et Diana de Vonnas (El Badr). Tom de

Touzaine est le onzième de ses treize produits référencés et probablement l’un

des meilleurs. Il est le frère d’Olympe de Touzaine (Video Rock),  un cheval entraîné par Guillaume Macaire qui

a bien gagné sa vie en parcourant les hippodromes de France. Tom de Touzaine

est aussi le frère utérin de Hawaï de Vonnas (Cadoudal), qui n’est autre que la

mère du bon Surfing (Califet), vainqueur du Prix Finot (L) en débutant dans la

discipline de l’obstacle, sous la férule de Guy Cherel.