Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix el triunfo : tell no one de bout en bout

Autres informations / 11.01.2011

Prix el triunfo : tell no one de bout en bout

Pour triompher

ce lundi à Pau, il fallait prendre les devants. Après Tom de Touzaine (Dom

Alco) et Prince Oui Oui (Poliglote), Tell no One (Poliglote) est le troisième à

s’imposer en adoptant cette tactique. Le protégé de Guy Cherel s’engageait dans

sa deuxième course après une longue absence, ce qui est souvent

"piégeux". Mais Cyrille Gombeau a décidé de ne s’occuper de personne

en prenant la tête aussitôt les élastiques lâchés. Tell no One a mené à bonne

allure, sans décramponner ses adversaires et s’est parfois montré un peu

brouillon sur l’obstacle. Mais, dans la phase finale, il nous a rappelé qu’il

avait déjà triomphé au niveau Groupe en obstacle en se détachant facilement de

ses adversaires. « Le cheval est encore un peu rouillé, nous a confié Guy

Cherel, il a besoin de courir pour revenir en forme. Ça ne sera pas suffisant

pour courir le Grand Prix de Pau (Gr3). Il y avait d’ailleurs peu de chance

qu’on y pense, d’autant plus que le cheval s’est fait une petite entaille à la

pointe du boulet, qui peut être un peu gênante. Mais je vous rassure, il n’y a

rien d’alarmant. On l’avait opéré des boulets en début d’année, il avait un

problème persistant et jusqu’à la fin du meeting l’année dernière, on avait

réussi à passer outre. » C’est son compagnon d’écurie Triangular (Diesis), qui,

au terme d’une vive lutte avec Speed Fever (Vertical Speed), est venu offrir un

beau couplé à son mentor Guy Cherel. « Triangular a réalisé une bonne

performance,  poursuit son entraîneur.

C’est un bon cheval, qui devrait encore progresser. »

L’UN DES

MEILLEURS FILS DE POLIGLOTE

Élevé

par son propriétaire irlandais M.L. Bloodstock, Tell no One est l’exemple type

de la réussite de l’étalon Poliglote (Sadler’s Wells) en obstacle. Il est l’un

de ses meilleurs éléments et le plus riche de tous ses produits à vocation

obstacle  (Prince Oui Oui est également

un fils de Poliglote). Seul Irish Wells le domine en termes de gains, mais le

double lauréat du Grand Prix de Deauville (Gr2) n’a jamais couru en obstacle.

Tell no One est le quatrième des dix produits référencés de La Curamalal

(Rainbow Quest) et sans doute le meilleur à ce jour. Avant lui, La Curamalal

avait donné Port St André (Lando), qui a bien gagné sa vie en plat dans la

catégorie des handicaps. Après Tell no One, elle a donné Tiger Rock (Tiger

Hill) qui a connu le même type de carrière que Port St André, puis Current

Event (Muhtathir), un 4ans qui s’est placé deuxième du Prix Wild Monarch (L) en

débutant en obstacle, avant d’être exporté outre-Manche.