Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix guillaume de pracomtal : prince oui oui ne dit pas oui au grand prix de pau

Autres informations / 11.01.2011

Prix guillaume de pracomtal : prince oui oui ne dit pas oui au grand prix de pau

Cette

année, Prince Oui Oui (Poliglote) – gagnant du "Cambacérès" (Gr1) en

2009 – opère une reconversion sur le steeple-chase. Débutée le mois dernier à

Pau, cette "seconde vie" plait au champion de la famille Papot. Pour

sa deuxième apparition sur les "gros" de Pau, dans ce Prix Guillaume

de Pracomtal, il s'est promené, tout comme lors de son coup d'essai. Une fois

encore, il est allé devant et il a même imprimé un rythme sélectif, se montrant

irréprochable sur les obstacles et, si l'opposition est en valeur intrinsèque

bien inférieure à lui, il l'a fait avec de la classe. Cependant, son

entraîneur, Philippe Peltier, n'imagine pas emmener Prince Oui Oui sur le Grand

Prix de Pau (Gr3, le 23 janvier) pour l'instant. L'échéance se présente un peu

tôt selon lui et le Prix Gaston Phoebus, consolante du Grand Prix, ferait

davantage figure de prochain objectif. Néanmoins, le "Grand Prix"

n'est pas totalement écarté, le cheval y sera engagé, et tout dépendra de sa

récupération.

PRINCE

OUI OUI EN CADEAU

Avec une

unique poulinière, l’élevage de Jean-Paul et Isabelle Noël a donné un gagnant

de Gr1 : Prince Oui Oui. Ces éleveurs normands travaillent exclusivement avec

la famille Papot depuis une quinzaine d’années et ce sont ces propriétaires qui

ont offert la mère de Prince Oui Oui, Cobée de Liniers (Dom Pasquini), à

Jean-Paul et Isabelle Noël. Ce geste faisait suite à l’accident en course d’une

jument que le couple Noël avait loué aux Papot. Cobée de Liniers a couru une

fois, en haies, sous l’entraînement de Guillaume Macaire, sans pouvoir jouer un

rôle. Avant Prince Oui Oui, elle a donné Princesse Pauline  (Mansonnien), gagnante d’une course sur les

haies et vendue depuis.