Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix john henry wright : onde de choc annonce la couleur

Autres informations / 17.01.2011

Prix john henry wright : onde de choc annonce la couleur

Le Prix

John Henry Wright était la dernière course préparatoire au Prix Gaston de

Bataille (L, 6/02), le Grand Cross de Pau. Et, pour sa troisième sortie de

l’hiver, Onde de Choc (Robin des Champs) a rappelé ses hautes ambitions pour la

Listed paloise. La pensionnaire de Jean-Pierre Totain a remporté sa deuxième

course du meeting après son succès dans le Prix Hubert de Navailles. Très agile

bien que pas très grande, Onde de Choc connaît le cross palois sur le bout des

sabots. Ses cinq victoires ont d’ailleurs été acquises en cross, à Pau.

Attentiste dans la seconde moitié du peloton, elle s’est fait oublier durant la

majeure partie du parcours, comme à son habitude. Elle s’est rapprochée

librement dans la dernière diagonale, avec beaucoup de ressources. Lancée au

moment opportun, elle a creusé l’écart sur ses rivaux pour aborder la ligne

droite et a gagné facilement. Avec cette nouvelle victoire, Onde de Choc

confirme qu’elle est sans doute la concurrente la plus sûre parmi les favoris

du prochain "Gaston de Bataille". D’autant plus qu’elle saute mieux

avec l’âge. Elle pourrait donc conjurer le sort puisqu’en 2009, elle allait

librement lorsqu’elle était tombée au passage de route de cette course

principale.

TROIS

DES QUATRE FAVORIS AUX ABONNES ABSENTS

Parmi

les quatre favoris, seule Onde de Choc a répondu présente. Très attendu,

Malberaux (Michel Georges), double vainqueur du Grand Cross de Pau, n’a pas

couru comme on pouvait s’y attendre. Longtemps parmi les derniers, il a été

hésitant lors de certains sauts et a fait un bon effort dans le dernier kilomètre,

avant de céder pour sauter l’avant-dernier obstacle. Sa tâche s’annonce donc

délicate pour le triplé dans l’épreuve paloise. En tête dès le lâcher des

élastiques, Thou in Gold (Gold and Steel) allait librement lorsqu’elle est

tombée au franchissement d’un contre-haut. Quant à Quoquo de Chalon (Robin des

Champs), très plaisant lors de son dernier succès, il s’est écrasé en début de

parcours, à la réception de la douve. Néanmoins, le protégé de Jacques Ortet

demeure en pleine force de l’âge et pourrait se racheter début février avec une

distance de 6.200m qui ne sera pas au goût de tous ses adversaires.

UNE

SOUCHE DE "SAINT-VOIR"

Onde de

Choc a été élevée au Haras de Saint-Voir qui la loue à Jean-Pierre Totain. Elle

est la soeur de Roi de France (Dark Moondancer), vainqueur d’un prix de série

sur les gros obstacles d’Auteuil. Sa mère, First Wool (Matahawk), a couru deux

fois sur les haies et n’a pu s’y distinguer.