Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix renaud du vivier (l) : or noir de somoza se prepare au grand prix de pau

Autres informations / 04.01.2011

Prix renaud du vivier (l) : or noir de somoza se prepare au grand prix de pau

Champion

à Auteuil où il a remporté douze Groupes dont les Prix Ferdinand Dufaure,

Maurice Gillois et Renaud du Vivier (Grs1), Or Noir de Somoza (Discover

d’Auteuil) change d’environnement. Après avoir été entraîné successivement par

François-Marie Cottin, Arnaud Chaillé-Chaillé et Christophe Aubert, le cheval

de Pegasus Farms Ltd est désormais sous la responsabilité de Jean-Pierre Totain

à Sers, en vue de courir le Grand Prix de Pau (Gr3, 23/01). Mardi, en plus de

courir pour la première fois sous l’entraînement "Totain", il va

découvrir le steeple-chase palois, puisqu’il n’a couru qu’une fois à Pau,

terminant deuxième du Prix Camille Duboscq (L) sur les haies. Candidat au Prix

Renaud du Vivier (L), une course enlevée par Rubi Ball (Network) et Étoile

d’Ainay (Dom Alco) avant leur succès dans le Grand Prix de Pau, Or Noir de

Somoza est de cette trempe-là. Mais il a besoin de voir un autre paysage après

ses durs combats parisiens. S’il ne court ne serait-ce qu’à 70% de ses

capacités, il l’emportera. Jean-Pierre Totain présentera également Futio

(Kapgarde) qu’il vient d’acheter "à réclamer". Lauréat du Prix

Fleuret (Gr3) sous l’entraînement d’Isabelle Pacault, son précédent entraîneur,

Futio n’a pas vraiment répété cette valeur ensuite.  Mais le changement d’entraînement pourrait

lui être profitable.

L’ELU

POUR UN NOUVEAU CAVALIER SEUL

Invaincu

en quatre sorties sur les gros obstacles, L’Élu (Lomitas) vient de réaliser une

démonstration en remportant le Prix Bernard de Dufau "à la manière"

de Mandali (Sinndar). Il avait en effet pris rapidement beaucoup de champ sur

ses rivaux et s’était imposé par vingt longueurs. Capable de faire plusieurs

fautes lorsqu’il court en haies, il se gère plus facilement en steeple. Il va

tenter de renouveler son dernier exploit, même si la distance de 4.600m reste

un point d’interrogation et pourrait le contrarier du fait de sa tactique de

course, la tête et la corde.

BERRYVILLE,

LE VAINQUEUR DU GRAND PRIX DE PAU 2009

Lauréat

autoritaire du Grand Prix palois en 2009, Berryville (Poliglote) est un cheval

dur qui répète ses courses. Amené au top pour ce meeting de Pau par son

entraîneur, Jacques Ortet, Berryville vient de signer deux succès sur les haies

et arrive en condition ascendante pour le premier gros morceau de son hiver.

Troisième pensionnaire de Jacques Ortet, avec L’Élu et Berryville, Quick Fire

(Double Bed), deuxième du Grand Prix de Pau 2010, a déçu dans le Prix Bernard

de Dufau, finissant septième, sans ressources. Il n’a pas fait sa vraie valeur

et il ne faut pas tenir compte de cette sortie. Il devrait pouvoir se racheter

mardi. Autre ressortissant du dernier Grand Prix du Pont-Long, Misérable

(Discover d’Auteuil) y avait conclu troisième. Même s’il n’évolue plus vraiment

au même niveau que lors de sa victoire dans le Prix Congress (Gr2), il doit se

racheter de son échec cagnois, en revenant sur une piste qu’il apprécie.