Al maktoum challenge round 2 (gr1 pa, 2.200m, tapeta) : santhal, un vrai guerrier

Autres informations / 05.02.2011

Al maktoum challenge round 2 (gr1 pa, 2.200m, tapeta) : santhal, un vrai guerrier

Cette

deuxième épreuve du Maktoum Challenge (la première manche ayant été gagnée par

No Risk Al Maury), disputée cette fois sur la distance de 2.200m (au lieu du

mile), a réuni un peloton de 9 partants, dont 4 parés des couleurs de la

casaque de Cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum. Grand favori de l’épreuve,

Kandar du Falgas (Kesberoy) avait été choisi par Richard Hills, premier jockey

de l’écurie. Sixième de la première épreuve du "Challenge", il

rencontrait cette fois une opposition à sa portée, surtout débarrassée du

champion No Risk Al Maury. Les choses ont été plus compliquées car, au moment

où Richard Hills lançait sa monture, deux chevaux ne l’entendaient pas de cette

oreille. Santhal (Djebbel), en tête de l’épreuve, repartait de plus belle

tandis que Periander NL (Marwan), toujours à la hauteur de Kandar du Falgas, le

suivait comme son ombre. La lutte entre les trois chevaux a été de toute beauté

! Véritable combattant dans l’âme, Santhal, élevé par le haras de Beguerie, du

haut de ses 10ans, ne lâchait rien et a fini par l’emporter du minimum devant

Periander, auteur d’une superbe rentrée et de Kandar du Falgas, finalement 3e.

Cheval d’origine française, Santhal met également à l’honneur l’entraînement

tricolore d’Erwan Charpy, vainqueur de cette épreuve pour la première fois

depuis 1994, qui rendait hommage à son cheval en déclarant à nos confrères

dubaiotes après la course : « C’est un cheval très, très dur. Quand il prend

part à ce genre de course, il ne vous laisse jamais tomber. C’est un vrai

guerrier qui adore ce genre de combat. Il a 10ans maintenant, mais il a montré

ce soir qu’il possède un coeur de combattant. La suite logique de son programme

devrait être la 3e épreuve du Maktoum Challenge puis le Kahayla Classic. »

Willie Supple, le jockey victorieux, était également ravi : « C’est super de

gagner cette course pour Erwan et son équipe. Ils ont fait un travail

fantastique pour le garder en forme toute la saison. Il a toujours bien couru,

et ce n’est donc pas une surprise de le voir gagner. J’étais confiant lorsque nous

sommes allés à un bon rythme dans cette épreuve, car je savais que Santhal

était capable de répondre présent au moment décisif. Il l’a bien fait. »