Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix antoine de palaminy (l) : malino s’est montre le plus malin

Autres informations / 21.02.2011

Prix antoine de palaminy (l) : malino s’est montre le plus malin

Dernière

Listed du meeting d’hiver, le Prix Antoine de Palaminy (L) a souri à Malino

(Adnaan), le protégé de Philippe Cottin. Le sauteur de 4ans s’offre son

troisième succès de l’hiver à Pau et confirme qu’il est sur la pente

ascendante, progressant à chacune de ses tentatives. « C’est un cheval qui a

beaucoup de gaz, mais c’est un gros bébé, a confié David Cottin. Il a commencé

sa carrière sur des petits champs de course, pour se durcir. Ça sera

certainement un bon cheval d’âge, il devrait prendre du repos désormais. » En

position d’attente tout au long de la course, Malino s’est progressivement

rapproché puis a saisi sa chance dans le dernier virage en démarrant sèchement

et personne n’a été en mesure de le contrer. David Cottin a pris la bonne

décision en lançant le sprint le premier, sûr de la force de sa monture, et

personne n’a pu l’approcher pour finir. Il offre à son père, Philippe Cottin,

une deuxième victoire au niveau Listed au cours de ce meeting, après le

troisième sacre consécutif de Malberaux (Michel Georges) dans le Prix Gaston de

Bataille (L). L’épreuve a été conduite à un bon rythme par Hizarco (Lavirco),

l’un des deux représentants de l’Écurie Formen, avec Der d’Orognen (Lavirco).

Hizarco a longtemps fait parler sa grande action en tête du peloton, jusqu’au

démarrage sec de Malino, puis s’est montré courageux pour finir, ne perdant la

deuxième place qu’au profit de la très bonne fin de course de l’attentiste et

grand favori Story Malinas (Malinas), qui a fini le plus vite.

LA BONNE

IMPRESSION DE STORY MALINAS

Très

appuyé par les parieurs, Story Malinas était le moins expérimenté de l’épreuve

et s’est montré une nouvelle fois très séduisant en course. Le protégé d’Arnaud

Chaillé-Chaillé a longtemps évolué en queue de peloton, avant de se rapprocher

au bout de la ligne d’en face pour aborder le dernier virage dans le sillage du

groupe de tête. Beaucoup trop loin de Malino pour réagir à son accélération en

sortant du tournant, il a toutefois refait beaucoup de terrain pour finir et a

laissé ses poursuivants à plusieurs longueurs. 

Ce Prix Antoine de Palaminy était seulement la troisième course de sa

carrière et il n’a jamais fini plus loin que deuxième. Avec Maline des Épeires

qui a survolé l’opposition dans la première épreuve de la réunion, Arnaud

Chaillé-Chaillé apparaît de mieux en mieux armé dans la génération des 4ans.

LA

DECEPTION DE DER D’OROGNEN

Parmi

les favoris de l’épreuve, Der d’Orognen était très attendu puisqu’il présentait

le label "Ortet" toujours très prolifique dans cette épreuve, mais

aussi en raison des deux victoires qu'il avait remportées sur le parcours de

haies de Pau. Parti doucement, Der d’Orognen s’est rapproché à un tour du but

jusqu’à ce qu’il fasse une faute grossière devant les tribunes. En face, il

s’est montré de nouveau fautif, perdant alors toute chance de se mêler à la

lutte. Même bilan pour Halley (Loup Solitaire), le pensionnaire de

François-Marie Cottin qui a été arrêté par son jockey dans la ligne d’en face

alors qu’il commençait à perdre pied à l’arrière du peloton.

TOUTANCARMONT

ET LUCKY LANE POUR LES ACCESSITS

Pas très

heureux dans le dernier virage, Toutancarmont (Al Namix) a toutefois pris une

bonne quatrième place mais n’a pu revenir, malgré ses efforts, sur l’animateur

de la course, Hizarco, afin d’obtenir un meilleur classement. Lucky Lane

(Kingsalsa) a fait un temps illusion pour finir, mais a finalement perdu pied

une fois l’ultime difficulté franchie.

UN PUR

PRODUIT DE LA FAMILLE COTTIN

Malino

est né dans le Maine-et-Loire chez Philippe et Lydie Cottin. Il a été élevé par

leur fille, Margaux, et est né d'Adnaan et Bravecentadj (True Brave) dont il

est le premier produit. La deuxième mère, Centadj (Tadj) a été récupérée en fin

de carrière par Philippe Cottin, pour qui elle a couru une seule fois en

cross-country. Devenue poulinière, elle a donné Bidou (Seurat), un bon

serviteur qui a couru plus de cinquante fois pour sept victoires et une

deuxième place dans un Gr1 à Milan. En remontant le pedigree de Malino,  on retrouve Cent Acres (Saint Roch), la

troisième mère, qui est aussi la grand-mère de Mative (Magwal) une bonne jument

d’Auteuil qui s’est notamment classée deuxième du Prix Edmond Barrachin

(Gr3).  Antoine de Palaminy (L)