Prix de monte-carlo (d) : kenmour dans un bon jour

Autres informations / 24.02.2011

Prix de monte-carlo (d) : kenmour dans un bon jour

Pour la

première fois face à une opposition de valeur, Poussette (Green Desert) tentait

la passe de cinq pour sa sixième sortie. Tout en se défendant bien, elle a

terminé cinquième, laissant les honneurs de la victoire à son compagnon de

casaque et d’entraînement Kenmour (Azamour). Emmené très loin par Chalsa

(Kingsalsa), le partenaire de Davy Bonilla est venu s’imposer tout à la fin

avec beaucoup d’assurance. Capable d’être très performant dans ses bons jours,

Kenmour était bien disposé mercredi, même si, derrière les stalles, il a pu

faire peur à ses supporters, car il était un peu mouillé. « Kenmour est comme

moi, il a trop bien hiverné, nous racontait Frédéric Rossi, son entraîneur,

après la course. Nous l’avions bien retravaillé pour cette course où nous

l’avons muni d’oeillères et où il était raccourci. Tout cela a joué dans sa

victoire d’aujourd’hui. Nous commençons aussi à bien le connaître. » Acheté

130.000€ lors des dernières ventes de l’"Arc", Kenmour signe là son

premier succès pour Jean-Claude Séroul en trois sorties. Désormais, il devrait

« courir le Grand Prix de Marseille-Vivaux, le 16 mars, nous a appris Frédéric

Rossi. Poussette devrait également y participer. Je ne suis pas du tout déçu de

sa course. Elle court bien. Jusqu’ici, elle avait toujours gagné avec facilité,

sans jamais avoir eu à lutter. Cette course va beaucoup lui servir pour

l’avenir. »

CHALSA

BATTU PAR SON NUMERO DE CORDE

Concurrent

le plus extérieur dans les stalles (douze sur douze), Chalsa a longtemps voyagé

le nez au vent.  Venu prendre l’avantage

dès l’entrée de la ligne droite, il a longtemps fait figure de lauréat avant

que Kenmour, qui l’avait suivi, ne vienne l'attaquer. Chalsa court bien, mais

il est évident qu’avec un meilleur numéro de corde, il aurait pu s’imposer,

comme nous le relatait son jockey, Thierry Thulliez : « Le cheval court très

bien, mais nous sommes battus par notre numéro de corde. On a en plus fait le

travail pour le gagnant… »

TRYST UN

PEU TENDU ET CHOMBO MALHEUREUX

Très en

vue après avoir composé le jumelé gagnant du Prix de Marseille, Tryst (Highest

Honor) et Chombo (Diktat) ont respectivement terminé sixième et quatrième.

Tryst a bien terminé après avoir attendu et son jockey, Frédéric Spanu, nous disait

: « Le cheval était très nerveux derrière les stalles. Je l’ai donc repris en

partant et nous avons attendu. Mais la course n’a pas été très sélective et,

dans ces conditions, il était difficile de revenir. Il a néanmoins bien fini. »

Quant à Chombo, il n’a pas eu une course pour lui, comme nous l’a relaté son

jockey, Johan Victoire : « Il a besoin d’une course avec du rythme et cela n’a

pas été le cas. Vers le premier tournant, il s’est fait "galoper

dedans". Il court bien, car il n’a pas eu une course pour lui. »

UN FRERE

D’ANA MARIE

Placé

chez Philippe Demercastel en début de carrière, Kenmour provient de l’élevage

Bader, dont il portait la casaque jusqu’au mois d’octobre. Kenmour provient de

la grande famille de l’élevage Bader. Sa mère est Marie de Ken (Kendor),

lauréate du Prix Fille de l’Air (Gr3) et mère d’Ana Marie (Anabaa), gagnante du

Prix d’Harcourt (Gr2) et placée dans le "Vermeille", les Nassau

Stakes et le "Diane" (Grs1). Kenmour est aussi le frère de Charmo

(Charnwood Forest), lauréat du Breeders’ Cup Mile (Gr2 à l’époque) et deuxième

du Breeders’ Cup Mile (Gr1).