Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de ramatuelle (f) : rallongee, urkanie change de musique

Autres informations / 01.02.2011

Prix de ramatuelle (f) : rallongee, urkanie change de musique

Après trois

sorties sur des distances inférieures au mile, Urkanie (Nayef) avait joué de

malchance et n’avait pas réussi à se montrer sous son meilleur jour. Rallongée

d’un peu plus de cinq cents mètres, la pensionnaire de Jean-Claude Rouget a

finalement trouvé sa cadence pour s’imposer assez nettement dans le Prix de

Ramatuelle (F). « Elle a bénéficié d’un bon parcours, a confié son entraîneur.

Le changement de distance l’a probablement aidée, mais elle n’avait pas été

toujours très heureuse auparavant. C’est tout de même une bonne surprise »

Toujours en bon rang, Urkanie est bien sortie des stalles de départ et s’est

immédiatement placée parmi les animatrices de l’épreuve. Dans la ligne droite

finale, elle n’a jamais baissé de pied et a finalement passé le poteau avec une

longueur d’avance sur Minute Libellule (Blackdoun), qui a montré d’importants

progrès depuis ses débuts en compétition il y a deux semaines. « L’autre jour,

elle était très mal partie, nous a confié Thierry Larrivière, et elle a

beaucoup progressé depuis. C’est une pouliche qu’on estime, elle est un peu

longue à enclencher et son avenir est sans doute sur le gazon et dans un

terrain souple. » Une longueur plus loin, c’est Lady d’Argentelle (König

Shuffle) qui a pris la troisième place, en devançant de peu Indian Drums

(Tapit), l’une des deux favorites de l’épreuve. Cette dernière n’est pas très

bien sortie de sa stalle et n’a pas pu profiter de son numéro de corde. Elle a

dû se montrer patiente avant que son jockey ne fasse le tour du peloton dans le

dernier virage. Dans la phase finale, elle a navigué dans le sillage de la

future lauréate mais n’a jamais pu la suivre, ayant fourni un effort trop

important peu avant.

LES

MALHEURS DE SPLENDIDO

Grande

favorite de l’épreuve, la représentante de Jean-Claude Séroul, Splendido

(Slickly), a joué de malchance dans la phase finale. Alors qu’elle apparaissait

pleine de ressources en voyageant sur un troisième rideau côté corde, la

protégée de Frédéric Rossi n’a jamais pu trouver l’ouverture et a été contrainte

de regarder ses adversaires se battre pour la victoire. Splendido a conclu à la

sixième place, sans jamais pouvoir s’exprimer. Son entourage devrait pouvoir

corriger cette bévue rapidement.

DE LA

FAMILLE D’UN GRAND STAYER

Achetée

aux ventes Tattersalls en octobre 2009, Urkanie est une fille de Nayef et

Mantle (Loup Sauvage). Elle a été acquise par Jean-Claude Rouget et Michel

Rivaillon, un éleveur et propriétaire de trotteurs et de galopeurs au Haras

d’Urzy. L’avenir d’Urkanie est très lié aux trotteurs puisque son propriétaire,

Philippe Thirionnet, est bien connu dans l’autre discipline des courses puisque

sa casaque brille régulièrement au plus haut niveau sur la cendrée de

Vincennes. Concernant ses origines, Urkanie est un premier produit ;  sa mère n’était pas une championne, mais elle

est née d’une gagnante de Listed outre-Manche. La richesse de son papier

génétique vient de sa troisième mère, Rynechra, qui a mis au monde plusieurs

chevaux devenus black type, comme Coigach, vainqueur de Gr3 à Doncaster, et

Applecross, deuxième au niveau Gr2 et Gr3 et mère d'Invermark (Machiavellian),

vainqueur du Prix du Cadran (Gr1) en 1998 et deuxième de l’Ascot Gold Cup (Gr1)

en 1999.