Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du mesnil (g) : neversurrender gagne sans convaincre

Autres informations / 16.02.2011

Prix du mesnil (g) : neversurrender gagne sans convaincre

Pour sa

deuxième sortie publique, Neversurrender (Hurricane Run) a ouvert son palmarès

à l’occasion du Prix du Mesnil (F). Le pensionnaire de Christophe Ferland est

bien sorti de sa stalle, qui était pourtant très à l’extérieur et s’est immédiatement

installé parmi les premiers du peloton. Il a voyagé nez au vent, à la hanche du

principal animateur, Blingless (Enrique), et, une fois dans la phase finale, il

s’est imposé après lutte, tout en faisant preuve de caractère. Neversurrender

n’a, semble-t-il, pas apprécié les coups de cravache de son jockey, relevant la

tête à chaque impact et flottant quelque peu vers la corde. Mais lorsqu’il

s’est allongé, Neversurrender a fait assez nettement la différence sur le

débutant Beau et Célèbre (Super Célèbre), qui a reçu un bon parcours d’attente

dans le dos des animateurs. Ce dernier a longtemps fait figure de lauréat

potentiel, mais a dû s’avouer vaincu dans les derniers mètres.

UN AUTRE

FILS D’HURRICANE RUN A L’ARRIVEE

L’étalon

de Coolmore Hurricane Run a bien failli placer ses deux produits aux deux

premières places. Outre Neversurrender, il était représenté par Orange Run, un

poulain issu de l’élevage de Berend Van Dalfsen, qui détient le papier

génétique d’Irish Wells (Poliglote) notamment. Dans un terrain assez souple ce

mardi à Angers, il semble important de noter que Hurricane Run fabrique des

chevaux qui sont capables de se sortir des pistes pénibles. Orange Run aurait

probablement pu obtenir un meilleur classement s’il avait eu un parcours correct.

Venu par l’extérieur dans le dernier virage, il a couvert beaucoup plus de

terrain que ses adversaires. Dans la ligne droite, le pensionnaire d’Yves de

Nicolay a penché vers l’extérieur de la piste, se retrouvant isolé pour

conclure son parcours. En constant progrès, il devrait pouvoir ouvrir son

palmarès prochainement.

NEVERSURRENDER,

LA SOUCHE "LAGARDERE" DE LINAMIX

Neversurrender

a été élevé par François Bayrou et Peter Mc Nulty. Il est le troisième produit

de Lunatoria (Vettori), une jument issue de l’élevage Lagardère qui a débuté

victorieusement pour Jean-Claude Rouget à Toulouse et à l’âge de 3ans sous les

couleurs de François Bayrou. Son premier produit, Alta Luna (Fasliyev), a aussi

évolué sous la férule de l’entraîneur palois, avant de partir dans les rangs de

Christophe Ferland. Son deuxième produit, Lunacat (One Cool Cat) s’est imposée

dans une "B" deauvillaise avant de prendre plusieurs accessits au

niveau Listed sur le mile. La deuxième mère de Neversurrender, Lunafairy (Always

Fair), n’est autre que la quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches d’East of

the Moon (Private Account), une fille de Miesque (Nureyev). Elle est aussi la

lauréate du Prix de Sandringham (Gr3) à Chantilly. Lunafairy est la génitrice

de Lunasalt (Salse), lauréate du Prix du Palais-Royal (Gr3) et du Prix du Haras

de la Huderie (L). En remontant plus loin dans la généalogie de Neversurrender,

on retrouve Lunadix (Breton), sa quatrième mère, qui est à l’origine du chef de

race Linamix (Mendez). Une famille à laquelle appartient également Luna Wells

(Sadler’s Wells), gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1) et cinquième du Prix de

l’Arc de Triomphe (Gr1) 1996 enlevé par Hélissio (Fairy King).