Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix isopani : septland decouvre les gros obstacles

Autres informations / 17.02.2011

Prix isopani : septland decouvre les gros obstacles

Le Prix

Isopani présente un lot correct de chevaux de race AQPS de 5 et 6ans. Mais il

voit son intérêt grandi par la présence de Septland (Agent Bleu), une jument de

Philippe Peltier qui est invaincue en deux courses. Septland avait marqué les

esprits pour ses débuts en mars dernier sur la piste d’Enghien, remportant

successivement deux victoires. Depuis, la pouliche n'a pas été revue et

Philippe Peltier avait prévenu que sa prochaine tentative serait sur les gros

obstacles. Il a fait le choix de laisser passer l’hiver plutôt que de l’envoyer

s’essayer sur les parcours de steeple des meetings hivernaux de Cagnes-sur-Mer

et Pau. C’est donc près de chez elle, à Angers, que l’élève de Thierry Cyprès

va faire sa rentrée. Douée, bien née et d’un modèle séduisant, Septland

présente beaucoup d’atouts et retrouve sur sa route Saga Môme (Indian River)

qu’elle avait nettement dominée l’année dernière. Mais, depuis, Saga Môme a

beaucoup progressé et s’est nettement endurcie. Cette protégée de Laurent Viel

a couru sept fois depuis sa troisième place derrière Septland à Enghien, et

reste sur trois très bonnes tentatives sur les gros obstacles. Deux victoires

et une deuxième place, c’est son bilan actuel dans la discipline du

steeple-chase. Issue de la famille du champion Mon Môme (Passing Sale), elle

est incontournable dans cette épreuve.

LA

REGULARITE DE SOPRANO VALLIS

Frère

des bons Jerico Vallis (Murmure) et Nedji Vallis (April Night), Soprano Vallis

(Sleeping Car) détient une bonne chance. Très régulier, il n’y a quasiment rien

à lui reprocher à l’exception de ses débuts en obstacle au mois de mars de

l’année dernière. Mais, depuis, Soprano Vallis a couru cinq fois et n’a jamais

été vu plus loin que troisième. Lors de la dernière réunion de l’année 2010 à

Auteuil, Soprano Vallis a pris la deuxième place du Prix Hamilton en terrain

très lourd. C’est sa dernière sortie et, sur la foi de cette performance, il

mérite du crédit. Il va toutefois devoir rendre beaucoup de poids à ses

principaux adversaires que sont Septland et Saga Môme. Six kilos pour la

première nommée et trois pour la seconde. La différence de poids joue aussi en

la défaveur de Rififi (Rifapour), l’un des deux pensionnaires d’Étienne

Leenders qui aurait été le top-weight de l’épreuve s’il ne bénéficiait pas de

la décharge de son jockey, Jean-Pascal Ricocé. Rififi a une bonne expérience en

steeple-chase, une discipline dans laquelle il compte déjà deux succès en quatre

tentatives.