Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix nimbus (f) : bouquetot liberty profite de la defaillance de sanzio

Autres informations / 18.02.2011

Prix nimbus (f) : bouquetot liberty profite de la defaillance de sanzio

Il y

avait un cheval dans la course dans le Prix Nimbus (F) ce jeudi soir à

"Vivaux". Ce cheval, c'était Sanzio (Poliglote), le pensionnaire de

Frédéric Rossi qui venait de gagner dans un bon style. Mais Sanzio a été battu.

Et c'est Bouquetot Liberty (Statue of Liberty) qui s'est imposé. Venu des

épreuves "à réclamer", Bouquetot Liberty s'essayait pour la première

fois dans les courses à conditions en profitant d'un maigre lot de sept

partants. Son entraîneur,  Jennifer

Bidgood, a eu raison. Son pensionnaire s'est imposé au courage. Placé en

position d'attente, il s'est rapproché le plus rapidement dans le dernier

tournant. Après avoir pris la tête à cent cinquante mètres du but, il a

repoussé jusqu'au bout l'attaque de Sanzio, qui aurait gagné deux foulées plus

loin… Mais les courses sont faites ainsi et Williams Saraiva, jockey de

Bouquetot Liberty, a de ce fait remporté sa première course en tant que

professionnel. En effet, le jockey a perdu sa décharge il y a seulement trois

semaines. « Ce sont des victoires qui font très plaisir. Je suis heureux que

Mme Bidgood me fasse autant confiance. Nous venions ici pour prendre la

température et il fait apparemment très chaud ce soir ! C'est un poulain

vraiment sur la montante, il s'améliore de jour en jour et devient de plus en

plus sérieux. Aujourd'hui, j'ai eu la chance de pouvoir avancer de bonne heure,

c'est vrai que Sanzio était coincé côté corde. Mais mon cheval est très droit

et a parfaitement répondu à mes sollicitations quand je lui ai demandé

d'accélérer. » Sanzio aurait dû gagner cette course, mais il a marqué un temps

d'hésitation à l'ouverture des stalles de départ, comme il l'avait fait en

débutant. Alors qu'il devait courir à sa main, il s'est retrouvé en dernière

position. Franck Blondel l'a sollicité pour recoller au peloton, puis a dû le

reprendre pour rester dans un dos, mais le cheval demandait à avancer et il

s'est montré brillant. Sorti trop tard dans la phase finale parce qu'il s'est

retrouvé enfermé, il a fini beaucoup plus vite que Bouquetot Liberty, mais le

poteau était là.... Frédéric Rossi, son entraîneur, a déclaré: « Il marque un

temps d'arrêt au départ puis s'est retrouvé dans une course piège. Franck

[Blondel, ndlr] m'a dit en descendant qu'il aurait dû le sortir en face, mais

cela lui aurait donné une course dure… C'est un cheval qui va évoluer sur 2.400m

et nous étions sur 2.000m aujourd'hui. Il termine son parcours dans une très

belle action. »

UNE

SOUCHE SHADWELL

Élevé

par Lisselan Farms Ltd, Bouquetot Liberty est issu de Statue of Liberty et

d'une fille par Alhaarth. Sa mère courait surtout en Espagne, mais a fait des

apparitions dans le sud de la France sans pouvoir gagner. Élevée par Shadwell,

cette jument aujourd'hui poulinière a connu son premier gagnant avec Bouquetot

Liberty, qui a perdu son statut de maiden ce jeudi et qui est son premier produit.

La deuxième mère, Jinsiyah (Housebuster), s'est placée de deux Listeds en

Angleterre sur 1.800m. Au haras, elle a donné Indian Maiden (Indian Ridge),

gagnante du Prix de Meautry (Gr3) en France. Il y a quelques jours, à la vente

mixte d'Arqana, Jennifer Bidgood a acquis le frère de Bouquetot Liberty par

Antonius Pius pour 5.500€.