Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix policeman (l) : mont pelato pour un reve americain

Autres informations / 26.02.2011

Prix policeman (l) : mont pelato pour un reve americain

Les

trois dernières éditions du Prix Policeman (L) étaient bien moins fournies en

nombre de partants que cette édition 2011 caractérisée par treize partants, un

score qui n’a plus été atteint depuis 2007. C’est un chiffre dont on peut se

réjouir car le Prix Policeman est une finale, celle des meilleurs 3ans de

l’hiver et, comme dans toute finale, il est plus intéressant de voir un grand

nombre de chevaux s’affronter. Mais ce nombre cache aussi une qualité générale

assez modeste et un lot ouvert. Ainsi, ne vaut-il pas mieux "un qui sait

que cent qui cherchent" ? Celui qui "sait" dans ce Prix

Policeman, c’est peut-être Mont Pelato (Forest Danger). Invaincu en deux

courses, Mont Pelato n’a cependant couru qu’à Deauville. C’est là son seul

point "faible". Depuis que le Prix Policeman est devenu une Listed,

tous les gagnants avaient couru au moins une fois lors du meeting cagnois. Mais

Mont Pelato est arrivé à Cagnes-sur-Mer il y a plusieurs jours et il s’est

exercé corde à gauche. Son entraîneur, Christophe Ferland, nous a alors confié

que tout s’est très bien déroulé et que, s’il gagnait la Listed de ce samedi,

Mont Pelato pourrait relever l’important challenge d’aller courir la Triple

Couronne américaine : Kentucky Derby, Preakness Stakes, Belmont Stakes (Grs1).

Également engagé dans le Prix du Jockey Club (Gr1), Mont Pelato est un poulain

très estimé, et c’est vrai que ses deux victoires – dans une maiden et dans une

"D" – étaient très plaisantes.

LA LIGNE

DU PRIX DE LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER

Face à

Mont Pelato, nous retenons en premier la ligne du Prix de la Ville de

Cagnes-sur-Mer (A), préparatoire à cette Listed courue au début du mois. C’est

Mariage Tardif (Slickly) qui s’est alors imposé. Cheval volontaire et efficace,

il n’avait alors pas gagné de toute une classe, mais était déjà deuxième du

Prix Delahante (L) à 2ans et, fort d’une belle expérience, il possède une très

belle chance dans ce Prix Policeman. Samedi, il retrouvera Nonsuch Way

(Verglas), sa dauphine dans le Prix de la Ville de Cagnes-sur-Mer ainsi que

Happy Monster (Xaar), troisième, et Septentrion (Numerous), quatrième. Lors de

la préparatoire, Nonsuch Way a très bien couru, prenant même l’avantage un

moment. Happy Monster finissait à une petite longueur d’elle et de Septentrion

– ex-Freddy Head –, réalisant ainsi de bons débuts pour son nouvel entraîneur

Didier Prod’homme.

REVE

TARTARE ET SKALLET POUR LA SURPRISE

Dotés

tous deux de belles cartes dans leur jeu, Rêve Tartare (Kaldounévées) et

Skallet (Muhyamin) pourraient créer une petite surprise dans ce Prix Policeman.

Le premier nommé a pris la deuxième place du Prix de Vichy (D), sur ce parcours.

Il portait alors 59 kilos, contre 56 ce samedi. C’était il y a un petit mois et

sa fraîcheur en fin de meeting pourrait être un atout. Quant à Skallet,

pouliche de Christian Baillet, elle n’a couru que deux fois. Gagnante pour ses

débuts au mois de décembre à Deauville, elle a pris la troisième place du Prix

de Vichy, à une encolure seulement de Rêve Tartare. Comme lui, elle pourrait

profiter de sa fraîcheur.

 

VERBATIMS

CHRISTOPHE

FERLAND, ENTRAINEUR DE MONT PELATO, 1ER DU PRIX DE BELLOUET :

« Mont

Pelato a bien évolué depuis sa dernière victoire. Il a gagné ses deux courses

de façon très plaisante et monte logiquement les marches. Concernant les

engagements classiques américains,  ils

pourraient devenir un objectif en cas de victoire dans le Prix Policeman. »

FREDERIC

ROSSI, ENTRAINEUR DE MARIAGE TARDIF, 1ER DU PRIX DE LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER

:

« Si le

cheval est bien, on devrait bien sûr courir le Prix Policeman. Mais on ne

prendra pas de risque si nous avons un doute. Comme lors de sa rentrée, où il a

été malheureux, il a été pris de vitesse. C’est un cheval dur, avec du fond,

qui pourrait certainement faire 2.400m. Lors de sa dernière sortie, la distance

était de 1.600m et cela avait surtout pour but de le préparer pour cet

engagement. Mariage Tardif n’est pas vraiment un cheval qui fait rêver dans sa

façon de faire, mais il est très facile le matin, faisant tout ce qu’on lui

demande. »

FRANCK

BLONDEL, JOCKEY DE MARIAGE TARDIF :

« Je

savais que les autres étaient à fond à ce moment-là, mais moi, j’avais encore

une vitesse à passer. » FABRICE VERMEULEN, ENTRAINEUR DE NONSUCH WAY, 2E DU

PRIX DE LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER :

« J’y ai

cru. Dommage qu’elle ait un peu penché pour finir. Elle confirme tout le bien

que l’on pense d’elle. Nous allons continuer de rêver et nous allons

certainement courir le Prix Policeman. »

DIDIER

PROD’HOMME, ENTRAINEUR DE SEPTENTRION, 4E DU PRIX DE LA VILLE DE CAGNES-SUR-MER

:

« Son

jockey ne l’a pas tapé, sans quoi il aurait pu être troisième. Mais le cheval a

été au repos après sa fin de saison et il avait besoin de cette sortie. Il a

encore une marge de progression. Il devrait courir le Prix Policeman et ensuite

il sera dirigé vers le Derby Suisse. Il a été acheté pour cela par son nouveau

propriétaire. »