Deauville, prix de meydan (b) : polytechnicien a franchi un cap

Autres informations / 05.03.2011

Deauville, prix de meydan (b) : polytechnicien a franchi un cap

Dans le

tournant, on n'a vu que lui. Lui, c’est Polytechnicien (Royal Academy), qui a

fait le tour du peloton avant d’entamer la ligne droite du Prix de Meydan (B).

De plus en plus impressionnant, le représentant de la casaque Wertheimer donne

l’impression d’avoir franchi un palier au cours des derniers mois. Le 9

décembre, sur la P.S.F. de Deauville, déjà, il avait enlevé facilement le Prix Luthier

(L), de trois longueurs. Vendredi, l’opposition, pourtant de qualité, a été

inexistante pour Polytechnicien. Souvent malheureux au cours de l’année 2010

dans les bonnes courses, Polytechnicien a désormais pris de la confiance et n’a

peut-être pas encore tout montré.

LE PRIX

EXBURY SUR LA ROUTE DE POLYTECHNICIEN

Le Prix

de Meydan est un tremplin possible pour aller courir lors de la grande réunion

de Dubaï. En 2008, Kocab (Unfuwain) avait remporté cette épreuve – alors nommée

Prix de Nad Al Sheba – avant d’aller sur le Dubai World Cup (Gr1). Cela ne sera

pas le cas de Polytechnicien qui n’y est pas engagé. Il devrait plutôt prendre

le chemin de Saint-Cloud pour y courir le premier Groupe de la saison en

France, le Prix Exbury (Gr3 - 2.000m), comme nous l’a révélé Pierre-Yves Bureau

: « Il n’est pas engagé pour courir à Dubaï. Mais si tout se passe bien au

niveau de sa récupération, il devrait courir le Prix Exbury. Polytechnicien est

vraiment un cheval sympathique. Il a souvent été malheureux, notamment en fin d’année

dernière à Saint-Cloud où il a été bousculé. Il réussit bien sur la P.S.F. et

en ce moment, tout se passe bien avec lui. Vendredi, c’était un essai sur la

distance, lui qui n’avait jamais dépassé 1.600m. Cela s’est très bien passé. »

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que Polytechnicien était considéré comme un

espoir dans sa jeunesse. Il avait débuté victorieusement à Maisons-Laffitte en

battant Cashelgar (Anabaa), devenu un bon cheval par la suite. Mais quelques

soucis de santé ont empêché Polytechnicien d’être présent dans la phase de

préparation des grands rendez-vous 2010.

DES

PLACES DISPUTEES DERRIERE POLYTECHNICIEN

Polytechnicien

a fait le trou, puisque son dauphin se retrouve à trois longueurs derrière lui.

Ce dernier est Bling (Kingsalsa), qui prouve qu’il revient en bonne forme après

une assez longue interruption. À l’issue d’une lutte très âpre, il devance

Tartan Gigha (Green Desert), cheval anglais très dur, habitué des combats dans

les gros handicaps. Il faisait une rentrée et a été malheureux derrière des chevaux

qui avançaient moins vite que lui. Quatrième, Capitaine Courage (Bering)

revient en bonne forme. Il a fini très fort après avoir attendu et c’est bon

signe pour l’avenir. Enfin, on peut être un peu déçu par Mores Wells (Sadler’s

Wells), seul placé de Gr1 au départ de cette épreuve. Il a demandé à souffler

pour finir, courant comme un cheval qui avait besoin de cette course. Engagé à Meydan

dans le "Sheema Classic" (Gr1), Mores Wells a deux excuses : il

découvrait la P.S.F. et évoluait sur une distance un peu courte pour lui.

LE NEVEU

DE DARE AND GO ET GO DEPUTY

Élevé

par ses propriétaires, Wertheimer & Frère, Polytechnicien est le neveu de Dare

and Go (Alydar), double gagnant de Listed à Évry avant de se révéler aux

États-Unis, où il a enlevé deux Grs1 sur 2.000m, et de Go Deputy (Deputy

Minister), vainqueur de Gr1 et Gr2 outre-Atlantique. Deuxième mère de

Polytechnicien, Partygoer (Secretariat) a aussi donné Wakigoer (Miswaki),

laquelle a produit Acago (Royal Academy), Quiet Royal (Royal Academy) et

Sandwaki (Dixieland Band), trois chevaux de Groupe. Elle a gagné une course en

dix sorties. Golden Party (Seeking the Gold), mère de Polytechnicien, n’a jamais

réussi à gagner en sept courses. Elle a donné six produits dont trois

vainqueurs. Centralienne, (Dixie Union) petite soeur de Polytechnicien, est à

l’entraînement chez Freddy Head. Elle est âgée de 2ans.