Deauville, the place to be

Autres informations / 11.03.2011

Deauville, the place to be

Depuis

le lancement du meeting "printanier" de Deauville, plusieurs

entraîneurs étrangers ont envoyé leurs pensionnaires courir sur la côte

normande, à l’instar des Britanniques. Ce jeudi, ils se sont distingués et ont

confirmé que Deauville – et plus généralement la France – est le lieu où il

faut être, notamment au regard de la qualité des allocations. De fait,

l’espagnol Ariete Arrollador (Kingsalsa), vainqueur du Premio Cimera (A, Poule

espagnole) l’an passé, était déclassé dans le Prix du Mesnil Auger, un

"réclamer", et il s’est logiquement imposé. Dans le Prix du Mont

Saint-Jean, le gros handicap du jour, c’est le suisse Saphir Béré (Nicobar) qui

l’a emporté pour l’entraînement de Carmen Bocskai. Les Anglais, en revanche,

n’ont pu s’illustrer puisque Below Zero (Shamardal) a terminé cinquième du Prix

d’Ailly (B).