Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix cadet rousse : jean-paul gallorini sur tous les fronts

Autres informations / 08.03.2011

Prix cadet rousse : jean-paul gallorini sur tous les fronts

Auteur

d’un coup d’éclat pour la réouverture d’Auteuil avec Quarouso (Lavirco) dans le

Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), Jean-Paul Gallorini s’est également

imposé lundi pour la reprise des courses à Saint-Cloud. Dans le Prix Cadet

Roussel (F), il présentait Ch’tio Bilote (Ultimately Lucky), qui a ouvert son

palmarès. Après des débuts encourageants, Ch’Tio Bilote avait été assez discret

lors de ses deux autres sorties à 2ans. Mais ses parcours n’avaient pas été sur

mesure pour ce cheval qui a exprimé pleinement son potentiel lundi. Monté dans

le sillage des animateurs, il s’est montré très lutteur pour prendre la mesure

de

Rageur

(Iffraaj) et Calon Segur (Indian Rocket) dans une lutte à trois. « Vous savez,

je ne suis qu’à la finition de cette victoire, disait, humble, Jean-Paul

Gallorini. Il est revenu il y a seulement trois semaines chez moi et les gens

qui s’en sont occupés cet hiver au pré-entraînement ont fait un superbe

travail. C’est un poulain que j’aime bien. Il avait bien débuté, tout en étant

mal sorti de sa stalle. Il a sûrement un peu de marge. Car il est venu comme

pour gagner facilement, mais il a un peu flotté. Il manque un peu de force et

peut certainement aller plus loin encore. Il peut encore monter de catégorie. »

Au contraire des deux chevaux qu’il devance, Ch’Tio Bilote n’est pas engagé

dans les futures courses de Groupe pour 3ans. Les trois premiers ont rapidement

fait le trou dans la phase finale et la lutte pour la victoire s’est réduite

entre eux trois. Troisième, Calon Segur a mis beaucoup de temps à se poser. Il

a été devant et conserve tout de même la troisième place. Il doit posséder de

la qualité, mais doit apprendre à se canaliser.

UN BEL

HOMMAGE A ULTIMATELY LUCKY

Élevé

dans le Pas-de-Calais, Ch’Tio Bilote est un fils d’Ultimately Lucky, mort l’an

dernier au mois d’octobre. Bien connu en obstacle, cet étalon est aussi en plat

le père de Wysiwyg Lucky, gagnante de Listed. Concernant la famille maternelle

de Ch’Tio Bilote, les éléments de premier plan sont rares. Sa mère, Neicha (Never

Neyev), n’a pas gagné. Si l’on remonte les générations, sa troisième mère,

Smiling (Great Nephew) est aussi la mère de Smiling Guest (What a Guest),

gagnant de Listed à Deauville à 2ans pour l’entraînement de Patrick Biancone.