Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de bacqueville (f) : andre fabre ouvre son compteur victoire avec les troyens

Autres informations / 05.03.2011

Prix de bacqueville (f) : andre fabre ouvre son compteur victoire avec les troyens

André

Fabre remporte son premier succès de la saison à l’occasion du Prix de

Bacqueville (F) avec Les Troyens (Librettist). Cinquième partant seulement de

l'entraîneur cantilien, le cheval a débloqué le compteur "victoires"

de son mentor, qui était doublement représenté dans ce maiden. Et son deuxième

atout, Taxonomist (Seeking the Gold), a fini au troisième rang. Les deux

chevaux sont de grosses mécaniques et ont longtemps été pris de vitesse. Mais,

lorsqu’ils se sont équilibrés et ont trouvé leur action, ils ont refait

beaucoup de terrain sur leurs adversaires. Les Troyens a fini le plus vite pour

venir à bout de l’anglais Crown Counsel (Invincible Spirit), parti de loin,

tandis que Taxonomist devançait l’autre britannique Whistle on By (Piccolo)

d’une demi-longueur. Maxime Guyon, jockey du lauréat, a déclaré à l’issue de la

course : « Le cheval a longtemps été pris de vitesse, il faut du temps pour

qu’il se mette en jambe, mais lorsqu’il se met en action, il a de la vitesse.

C’est surtout un cheval très dur pour finir. » Les Troyens avait débuté

mi-septembre à Fontainebleau et, dans un peloton touffu, il avait été contraint

de voyager en épaisseur. Une fois dans la phase finale, il a fait un temps

bonne figure, avant de payer le surplus de distance parcourue durant le

parcours. Aujourd’hui, il n’y avait que neuf partants et il a connu beaucoup

moins de problèmes de trafic.

AUX

ORIGINES D’OH SO SHARP

L’élève

de Darley est né de Librettist, un étalon qui a sorti quelques bons éléments à

l’image du double gagnant de Gr2 Libranno. Sa mère, Native Blue (Seeking the

Gold), n’a pas couru ; elle est la fille de Rosefinch (Blushing Groom),

gagnante du Prix Saint-Alary (Gr1) en 1992. Native Blue est aussi la soeur

utérine de Roscius (Sadler’s Wells), un bon poulain de l’écurie Godolphin

entraîné par David Loder sur la piste d’Évry. Roscius avait débuté deuxième

d’une "B" clodoaldienne, puis, pour sa deuxième sortie, il avait

remporté une Listed à Goodwood et pour la troisième, il s’était classé septième

du Prix du Jockey Club (Gr1). Puis il a couru pour la dernière fois lors de sa quatrième

sortie en se classant troisième des King Edward VII Stakes (Gr2) sur la piste

d’Ascot. Oh So Sharp (Kris), troisième mère de Les Troyens était une véritable

championne. Elle détient la triple couronne des pouliches en ayant remporté les

1.000 Guinées (Gr1), les Oaks (Gr1) d’Epsom, où elle dominait facilement la

championne Triptych (Lyphard). Elle a enfin battu les mâles dans le St Leger

(Gr1) de Doncaster, pour entrer définitivement dans la légende des courses.

C’est la dernière titulaire de la triple couronne, mâles et pouliches

confondus. C’est Henry Cecil qui entraînait cette pouliche d’exception, décrite

physiquement comme un "train de marchandise".