Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de coquerel (f) : baraan le décoiffant

Autres informations / 19.03.2011

Prix de coquerel (f) : baraan le décoiffant

Comme sa

compagne d’entraînement Galaxie Sud (El Prado) dans la "F" pour

pouliches, Baraan (Sinndar) n’a pas commencé son parcours de la meilleure des

manières. Resté dans sa stalle à l’ouverture des stalles, il s’est rapidement

retrouvé dernier, et même décollé, dans les premiers mètres de course.

Intelligemment, Christophe Lemaire, son partenaire, ne s’est pas affolé et a

attendu. Plutôt que de venir en dedans dans la phase finale – ce qui aurait été

la solution de simplicité car Baraan avait le n° 1 dans les stalles –, il a

fait le tour du peloton pour venir finir tout à l’extérieur. Et là, Baraan a

été décoiffant, déposant ses adversaires dans les trois cents derniers mètres

pour finalement s’imposer avec une marge de trois longueurs. Même si

l’opposition était relativement faible, il faut un cheval qui sort un peu de

l’ordinaire pour réaliser ce que qu’a fait Baraan. « C’est un cheval assez

facile, expliquait après la course Jean-Claude Rouget, entraîneur lauréat. Il

est resté longtemps dans sa stalle, ce qui peut expliquer son départ raté. Je

pense qu’il pourra être rallongé, et on pourrait courir une "B" à

Longchamp avec lui. » Cette "B" pourrait être le Prix de Ferrières

couru le 10 avril à Longchamp sur 2.200m. Cette épreuve est un bon tremplin

vers les épreuves de Groupes, dans lesquelles Barran est engagé.

UNE

FRATRIE DE GAGNANTS

Élevé

par son propriétaire, Son Altesse l’Aga Khan, Baraan est le cinquième gagnant

de sa mère, Brusca (Grindstone)… qui a eu cinq produits ayant eu un champ de

course – elle avait été achetée par Jean-Luc Lagardère. Certains d’entre eux,

comme le premier, Bruxcalina (Linamix), étaient un peu compliqués. Bruxcalina

avait un peu de qualité et elle a pris la troisième place du Prix de Liancourt

(L). Deuxième produit de Brusca, Bruslini (Linamix) a gagné trois courses à

3ans, alors que Bryman  (Linamix), le

troisième produit, a, lui, gagné un petit "réclamer" en province.

C’est une victoire tout de même. 

Quatrième produit de Brusca, Brampour (Daylami), était, comme Bruslini

et Baraan, entraîné par Jean-Claude Rouget. Il a gagné un gros handicap avant

de prendre la deuxième place du Prix Michel Houyvet (L). C’est un attentiste

qui termine vite ses courses. Désormais exporté, il était en piste vendredi,

mais à Cheltenham, dans le JCB Triumph Hurdle (Gr1). Après Baraan, Brusca a

donné naissance à une femelle par Anabaa Blue qui est déclarée à l’entraînement

chez Jean-Claude Rouget.