Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de frauenfeld (f - premier peloton) : saint desir justifie l’estime placee en lui

Autres informations / 16.03.2011

Prix de frauenfeld (f - premier peloton) : saint desir justifie l’estime placee en lui

Grand

favori du premier peloton du Prix de Frauenfeld (F), Saint Désir (Barathea) n’a

pas fait longtemps trembler ses supporters. Vite devant, il a durci l’épreuve

de loin et s’est imposé en toute décontraction après avoir pris la mesure de

Gammarth (Layman), très accrocheur. « J’avais dit à Anthony de ne pas hésiter à

aller devant et que si le cheval était assez bon, il irait au bout, nous a

raconté Élie Lellouche, entraîneur de Saint Désir. Cela a été le cas. J’aime

beaucoup ce poulain et je pense qu’il possède de l’avenir. » Difficile de

connaître encore la qualité du lot qu’affrontait Saint Désir. Mais la confiance

qui l’entourait – il était plus joué gagnant que placé – et la tactique de

course offensive choisie par Anthony Crastus portent à croire que Saint Désir

vaut beaucoup mieux qu’un simple maiden parisien. À l’arrivée, il affiche une

belle marche sur Gammarth, qui lui a longtemps tenu tête, avant de décrocher

dans les deux cents derniers mètres.

LE FRERE

D’AL NAMIX ET RULER OF MY HEARTH

Acheté

en octobre 2009 aux ventes Arqana de Deauville, Saint Désir a été élevé par

Maurice Lagasse, comme nous l’a révélé Sylvain Vidal. Ce dernier a acheté Saint

Désir yearling et nous disait : « Il était vraiment très plaisant yearling. Et

pour ne rien gâcher, il provient d’une belle famille. » En effet, car Saint

Désir est un frère d’Al Namix (Linamix), triple gagnant de Listed et

aujourd’hui étalon. Il est aussi le frère de Ruler of my Heart (Green Tune),

qui avait remporté le Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L) alors

qu’elle était encore entraînée en Angleterre. Par sa troisième mère, Dourdan,

qui est gagnante du Prix Cléopâtre, Saint Désir appartient à une famille bien

connue au Haras du Quesnay. En effet, Dourdan est la deuxième mère de

Dédication (Highest Honor), gagnante du Prix de la Forêt (Gr1) et de l’étalon

Dunkerque (Highest Honor).

ELIE

LELLOUCHE ET FRAUENFELD

Cette

épreuve pour débutants porte le nom de l’hippodrome qui accueille chaque année

le Derby suisse. Il y

a trente

et un an, Élie Lellouche gagnait la première édition de cette épreuve : «

C’était un cheval qui s‘appelait Beyssac, très bon en obstacle. Il a gagné

plusieurs courses à Auteuil. À cette époque, la course était ouverte aux

gentlemen-riders et aux jockeys. Beyssac avait donc plus de 60 kilos à porter.

Son propriétaire était Suisse, s’appelait Monsieur Heimberg et c’est Michel

Planard qui l’avait monté dans le Derby. »