Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de la mayenne (b) : cerveza, des "reclamer" a une "b" en trois foulees

Autres informations / 12.03.2011

Prix de la mayenne (b) : cerveza, des "reclamer" a une "b" en trois foulees

Surprise

à l’arrivée du Prix de la Mayenne (B), c’est Cerveza (Medicean) qui a passé le

poteau en tête en laissant une très bonne impression. Parmi les dernières

durant le parcours et à distance de l’animatrice, Cerveza a fourni son effort

en pleine piste pour venir dominer facilement la favorite, Louvakhova (Maria’s

Mon), en trois foulées. Cette dernière a pourtant longtemps fait figure de potentielle

lauréate, d’autant plus lorsqu’elle a pris l’avantage sur la pouliche anglaise,

Cheque Book (Araafa), mais c’était sans compter sur la formidable fin de course

de Cerveza. Avant le coup, il était difficile de croire en la candidature de la

pensionnaire de Pia Brandt. Elle effectuait son premier parcours pour son

nouvel entraîneur et restait sur deux échecs dans des courses "à

réclamer" lorsqu’elle évoluait sous les ordres de Carlos Laffon-Parias.

«C’est une pouliche qui a besoin de bon terrain, a confié Pia Brandt, alors

qu’elle a souvent couru en terrain souple. Le matin elle fait partie des

meilleures, et on voulait voir comment elle allait se comporter l’après-midi.

Maintenant elle nous fait un peu rêver. »Cerveza est venue à bout des deux

favorites de l’épreuve, Louvakhova et Heidikly (Slickly) qui ont toutes les

deux évolué en bonne position au coeur du petit peloton. Aucune excuse pour les

favorites battues, qui sont elles-mêmes deux bonnes pouliches, mais qui n’ont

pu que constater la domination d’une autre pouliche dont la classe a éclos

aujourd’hui. Mais, comme l’a indiqué son entraîneur, Cerveza est une pouliche

de bon terrain. Elle était donc à son aise sur la piste en sable fibré, mais

elle pourrait avoir plus de mal lorsqu’elle va revenir sur le gazon.

UN BON

ACHAT "A RECLAMER"

Cerveza

a été achetée le 8 novembre dernier dans une course "à réclamer" sur

l’hippodrome de Maisons-Laffitte pour 43.000€. Pourtant, la pouliche, âgée de

2ans à l’époque, n’avait fini que neuvième de cette course. « Le propriétaire

avait vu qu’elle avait un beau pedigree, poursuit Pia Brandt. Il m’avait

appelée lorsqu’elle avait été engagée pour la première fois à réclamer, mais

n’avait finalement pas couru. On la suivait depuis longtemps et j’avais même

proposé à Carlos Laffon-Parias de la lui acheter. » Le nouveau propriétaire de

Cerveza s’en est finalement porté acquéreur lors de sa deuxième tentative dans

la catégorie des "réclamer". La première fois, elle était proposée à

un taux de 60.000€, ce qui était probablement trop pour son nouvel entourage.

LA

PROPRE SOEUR D’UN GAGNANT DE GR3

Achetée

70.000 Guinées par Carlos Laffon-Parias aux ventes d’octobre 2009 de

Tattersalls, Cerveza est une fille de Medicean et Kalindi (Efisio). Toute sa

famille est passée sur le ring, à l’instar de son propre frère Muhtaker qui a

été acheté 220.000 Guinées par Shadwell un an auparavant. Il a ensuite remporté

un Quinté sur le sable deauvillais et sous les ordres de John Hammond. Abigail

Pet (Medicean), la propre soeur de Cerveza, est une gagnante de Gr3 au Curragh

et de Listed à Leopardstown. Elle s’est aussi placée troisième des importants

Rockfel Stakes (Gr2) sur la piste de Newmarket. Kalindi, la mère, est une

lauréate de Listed qui est aussi la soeur utérine du rapide Tayseer (Medicean),

placé troisième du Prix de Meautry (Gr3) et deuxième du Prix de Bonneval (L).