Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de l’amienois : un soupçon de classe au rendez-vous

Autres informations / 29.03.2011

Prix de l’amienois : un soupçon de classe au rendez-vous

Le Prix

de l’Amiénois présente un bon lot de neuf 4ans ambitieux. L’année dernière,

c’est Son Oiseau (Persian Ruler) qui s’y était imposé dans un style très

impressionnant. Il n’avait malheureusement pas pu confirmer cet éclair de

classe. Cette année, bon nombre des prétendants sont très estimés par leur

entourage respectif, à l’image de Rajdhani Express (Presenting) qui devait

faire sa rentrée dans le Prix Jacques d’Indy (Gr3) à Auteuil, mais qui a

finalement été déclaré non partant. C’est donc à Enghien, le théâtre de ses

meilleures performances, que le représentant de Robert Waley-Cohen, le propriétaire

de Long Run (Cadoudal), qu’il va effectuer son retour à la compétition.

Rajdhani Express avait terminé deuxième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3),

après avoir triomphé lors de sa découverte de l'hippodrome d'Enghien dans le

Prix de Bourges. En théorie, Rajdhani Express est le cheval de classe du lot,

mais il ne court pas tout seul et l’opposition est bien réelle.

KAUTO

SWEETY DE PAU A ENGHIEN

Issu

d’une soeur du champion Kauto Star (Village Star), Kauto Sweety (Bonbon Rose)

va découvrir la piste d’Enghien. Le protégé de François-Marie Cottin a passé

l’hiver à Pau, où il s’est imposé dans le Prix de Bidart, avant de subir la loi

de la JDG Jumping star Monpilou (Saint des Saints) dans le Prix Camille Duboscq

(L). Kauto Sweety a été un temps annoncé dans le Prix Jacques d’Indy mais a

fait aussi l’impasse pour s’engager sur le plateau de Soisy. Un peu allant, il

devrait être plus à son aise sur ce parcours et retrouve sur sa route Rixe Veto

(Storming Home), qu’il a dominé à la lutte lors de sa dernière sortie. Ce

dernier est entraîné par Didier Guillemin, il vient lui aussi de passer l’hiver

à Pau, où il a remporté sa première course. Il reste sur une chute à Toulouse

pour ses débuts en steeple-chase et revient désormais sur les balais.

LES BONS

PRODUITS DE BALLINGARRY

Ballingarry

(Sadler’s Wells) est un étalon dont la production ne cesse de s’illustrer

depuis le début de l’année dans la discipline de l’obstacle. Deux de ses

produits se retrouvent dans cette épreuve et tous deux restent sur un succès

cette année. Le pensionnaire d’Alain Couétil, Garynella, vient de s’imposer sur

la piste d’Angers et se présente en bonne forme. Zalgarry a quant à lui

toujours couru sur la piste de Pau, et ce, durant l’hiver. Pour sa troisième

tentative, le pensionnaire de Charles Gourdain a ouvert son palmarès avec la

manière et dans un lot correct. Il monte de catégorie avec des ambitions.