Prix de marsan : oklahoma seven ouvre enfin son palmares

Autres informations / 28.03.2011

Prix de marsan : oklahoma seven ouvre enfin son palmares

Pouliche

de qualité, Oklahoma Seven (Saint des Saints) n’avait pas encore passé le

poteau en tête. Elle a réparé cette "erreur" en gagnant le Prix de

Marsan, une course qui peut mener vers les sommets, comme l’avait démontré

Salder Roque (Muhtathir), vainqueur de cette épreuve puis du Prix Alain du

Breil (Gr1) en 2010. Très estimée, Oklahoma Seven avait débuté dans le Prix

Wild Monarch (L), prenant la quatrième place. Elle a confirmé ensuite sa classe

en prouvant qu’elle faisait partie de l’élite de sa promotion. Bonne deuxième

d’Estoril (Enrique) en fin d’année,  elle

cherchait sa course et l’a donc trouvée logiquement. Derrière le groupe de tête

pendant la course, elle a attaqué l’animatrice Tornade Précieuse (Network)

entre les deux dernières haies et l’a dominée nettement pour finir. « J’avais

attendu cette course à conditions,  nous

a expliqué Jean-Louis Gay, entraîneur d’Oklahoma Seven. Elle avait une bonne

"ligne" derrière Estoril. Je l’estime beaucoup. On va d’abord

profiter de la victoire puis l’on va voir ce que l’on va faire mais elle a la

pointure pour viser plus haut. »

TORNADE

PRECIEUSE… ET PROMETTEUSE

Belle

pouliche assez légère, Tornade Précieuse (Network) avait très bien couru à

Enghien et passait un test dimanche. Allante, elle a galopé aux premiers rangs

avec plusieurs longueurs d’avance et malgré une tactique de course souvent

rédhibitoire lorsque l’on débute à Auteuil, elle a conservé le premier accessit

et a offert une belle résistance à Oklahoma Seven. « C’est une bonne jument qui

est allante, nous a déclaré Mireille Desvaux, entraîneur, propriétaire et

éleveur de Tornade Précieuse. Elle ne fait pas trop attention aux haies le

matin et elle est déjà dressée sur le steeple. » Présent ce dimanche à Auteuil,

Willie Mullins était notamment venu observer le déroulement de ce Prix de

Marsan. Peut-être aura-t-il repéré de futurs recrues ?

UN

PEDIGREE ORIENTE VERS L’OBSTACLE

Oklahoma

Seven possède un papier à connotation "obstacle". Elle est en effet

issue de Saint des Saints (Cadoudal) qui se distingue à nouveau, une semaine

après le succès de la JDG Jumping star Monpilou 

(Cadoudal) dans le Prix Jacques d’Indy (Gr3), et d’une mère par Villez

(Lyphard’s Wish), top-étalon d’obstacle pendant plusieurs années. Mère

d’Oklahoma Seven, Quick Ville a couru cinq fois en haies, prenant trois places.

Oklahoma Seven est sa deuxième gagnante pour son deuxième produit vu en

compétition.