Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de saint-valery (f) : les origines de hysterical face a l’experience

Autres informations / 04.03.2011

Prix de saint-valery (f) : les origines de hysterical face a l’experience

Deux

pouliches inédites vont faire leurs débuts dans le Prix de Saint-Valéry (F),

face à cinq adversaires qui ont au moins l’expérience d’un premier parcours.

Hysterical (Distorted Humor) dépend de l’entraînement d’André Fabre, elle est

la fille de Tout Charmant (Slewvescent), une jument classique aux États-Unis

qui a remporté les Del Mar et les Matriarch Stakes (Grs1). Tout Charmant s’est

aussi classée deuxième du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf, du Queen

Elizabeth II Challenge Cup et des Santa Anita Oaks (Grs1). C’est donc d’une

grande championne classique qu’est née Hysterical et si elle dispose d’un

soupçon de la classe de sa mère, elle devrait pouvoir s’illustrer dès ses

débuts en compétition.  Elle fait écurie

avec Boastful (Clodovil), la protégée d’Henri-Alex Pantall, en provenance des

boxes de Mahmood Al Zarooni,  chez qui

elle a pris une troisième place pour ses débuts sur la piste de Lingfield.

RENTREE

D’ENSEMBLE

Le 31

octobre dernier, Ensemble (Iron Mask) faisait ses débuts en compétition sur la

distance du mile. Elle se classait cinquième au terme d’une remarquable fin de

course, alors qu’elle avait longtemps attendu à l’arrière du peloton.

Raccourcie de trois cents mètres, elle a l’occasion de faire parler sa pointe

de vitesse.

L’EXPERIENCE

DE GOOD NEWS

La

pensionnaire de Carlos Laffon-Parias, Good News (Numerous), fait partie des

plus expérimentées de l’épreuve avec quatre courses au compteur. Good News n’a

fait que progresser depuis ses débuts en piste et a toujours participé à

l’arrivée. Dominée par des pouliches qui ont eu bien d’autres ambitions, elle

apparaît incontournable.

UNE

INEDITE VENUE D’OUTRE-MANCHE

Présentée

par l’entraîneur britannique Barry Hills, la représentante du prince Abdullah,

Mystic Dream (Oasis Dream), va faire ses grands débuts en compétition. Elle est

issue d’une bonne famille de l’élevage princier, celle notamment de Prohibit

(Oasis Dream), un gagnant de Groupe en Angleterre qui avait fini sixième du

Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) l’année dernière.